Aude Couturier

Tous les articles de cet auteur

Œdème maculaire associé à une rétinopathie diabétique non proliférante

Un patient âgé de 69 ans, diabétique de type 2 depuis 2009 et insulino-requérant depuis 2012, est adressé pour prise en charge d’un œdème maculaire. Il présente comme autres antécédents une cardiopathie ischémique traitée il y a 1 an par 2 stents et une hypertension artérielle également traitée. Lire la suite

Compte rendu du meeting Euretina 2021

Le congrès virtuel EURETINA 2021, présidé par Frank Holz a rassemblé virtuellement du 9 au 12 septembre plus de 8 000 particpants cette année. Lire la suite

L’ְœdème maculaire diabétique

Une jeune femme de 31 ans, diabétique de type 1, est adressée pour avis concernant un œdème maculaire diabétique de l’œil gauche. Cette patiente est monophtalme de l’œil gauche et présente un antécédent de rétinopathie diabétique floride survenue il y a 8 ans à la suite d’une rééquilibration glycémique rapide. Cette rétinopathie floride avait été compliquée d’un décollement de rétine tractionnel bilatéral traité par vitrectomie et dissection. Lire la suite

Trous maculaires de plus de 500 microns : résultats actuels et techniques d’avenir

Le trou maculaire (TM) est une pathologie connue depuis la fin du XIXe siècle et qui a longtemps été considéré comme incurable. Kelly et Wendel ont été les premiers à montrer qu’une chirurgie par vitrectomie pouvait permettre la fermeture d’un TM et une récupération fonctionnelle [1]. Depuis, grâce aux progrès réalisés en imagerie rétinienne et en chirurgie vitréorétinienne, le taux de succès n’a cessé de s’améliorer et de nouvelles techniques chirurgicales ont vu le jour pour le traitement des TM de grande taille. Lire la suite

Faut-il opérer les trous lamellaires ?

Les trous lamellaires sont une complication du décollement postérieur du vitré qui, généralement, ne présentent pas d’anomalies à la surface de la rétine. Avec le temps, on observe progressivement une dissection, puis une dégénérescence des bords du trou, et une prolifération peut apparaître à la surface de la rétine. La chirurgie peut être efficace mais elle nécessite un chirurgien expérimenté et une technique précise. Lire la suite

Maculopathies associées aux fossettes colobomateuses : suivi et prise en charge

Les fossettes colobomateuses sont des anomalies congénitales du nerf optique. On estime qu’elles provoquent dans 25 à 75% des cas une maculopathie qui associe un rétinoschisis et/ou un décollement séreux rétinien. Un diagnostic initial correct n’est posé que dans 25% des cas. Le traitement chirurgical est envisagé lorsqu’une baisse de la vision est constatée. Il consiste le plus souvent en une vitrectomie avec décollement postérieur du vitré. Lire la suite

Téléconsultation pour les maladies rétiniennes : réalité ou fiction ?

La densité médicale hétérogène – une densité souvent suffisante dans les espaces urbains des métropoles et une configuration désertique dans les zones rurales – a donné le ton à un développement de la téléconsultation. En effet, le recours à une expertise médicale spécialisée sans avoir à déplacer le médecin ni le malade est une solution tentante pour répondre à cette problématique de répartition spatiale antagonique de l’offre et de la demande. La crise sanitaire de la Covid a précipité l’intérêt pour le développement des actes médicaux à distance, en un temps de confinement où déplacer un malade correspond à un surrisque de contamination. La prise en charge des pathologies rétiniennes, qui concernent beaucoup de personnes âgées fragiles (DMLA) ou ayant des pathologies chroniques fragilisantes (diabète, hypertension artérielle), est un des champs d’application possibles et prioritaires de la téléconsultation. Lire la suite

Nouveaux concepts dans la rétinopathie diabétique

Les innovations se poursuivent dans la compréhension et la prise en charge de la rétinopathie diabétique. En dehors des molécules actuellement en développement pour le traitement de l’œdème maculaire diabétique, des travaux ont lieu dans le domaine de l’imagerie, notamment en OCT-angiographie. Lire la suite

Compte rendu de la CFSR 2020

Comte rendu de la CFSR Lire la suite

Iatrogénicité des injections intravitréennes

Les injections intravitréennes sont devenues la stratégie thérapeutique de choix chez les patients atteints d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge et d’un œdème maculaire d’origine diabétique, uvéitique ou lié aux occlusions veineuses rétiniennes. L’injection intravitréenne est donc un mode d’administration courant dans la prise en charge de nombreuses pathologies rétiniennes. Les résultats des analyses de pharmacovigilance portant sur des populations très importantes confirment l’excellente tolérance de cette voie d’administration, la faible incidence des effets secondaires et l’exceptionnelle survenue de complications. Lire la suite

Pseudo-rétinopathie de Purtscher

Nous présentons un cas de pseudo-rétinopathie de Purtscher chez un patient âgé de 56 ans ayant pour antécédent une allogreffe de moelle pour un lymphome du manteau, compliquée d’une maladie du greffon contre l’hôte cutanée chronique et d’une microangiopathie thrombotique. Il ne rapporte pas de notion de traumatisme. Lire la suite

Chirurgie d’une membrane épirétinienne idiopathique : quelle récupération peut-on promettre au patient ?

Les membranes épirétiniennes (MER), fines structures fibrogliales qui se développent à la surface interne de la rétine, sont le plus souvent idiopathiques et leur prévalence augmente avec l’âge et la survenue du décollement postérieur du vitré. Avec leur détection plus fréquente et l’amélioration des techniques chirurgicales mini-invasives, elles sont devenues la première indication de réalisation d’une vitrectomie dans les pays industrialisés. Les conséquences anatomiques et fonctionnelles à long terme de ces pelages de MER restent cependant peu connues. Quels résultats peut-on attendre pour nos patients après l’ablation de MER et quels sont aujourd’hui les biomarqueurs indicatifs d’une meilleure récupération visuelle ? Lire la suite

Prolifération bilatérale mélanocytaire uvéale diffuse

Une patiente de 55 ans consulte pour une baisse d’acuité visuelle brutale bilatérale. Cette patiente présente un antécédent de carcinome mucineux ovarien compliqué de métastases hépatiques, en cours de traitement. Elle n’a pas d’autre antécédent, notamment sur le plan ophtalmologique. Lire la suite

Imagerie peropératoire, aujourd’hui et demain

L’arrivée de la tomographie en cohérence optique (OCT), il y a une vingtaine d’années, a révolutionné l’imagerie de la rétine et représente aujourd’hui le gold standard pour le diagnostic et le suivi des pathologies maculaires. C’est donc naturel­lement que des tentatives pour acquérir ces images pendant la chirurgie ont ensuite été réalisées. Lire la suite

Information auteur

Email : audecouturier6@gmail.com

Etablissement : Hôpital Lariboisière, Paris

Profession : Ophtalmologiste

Biographie :

Directeur scientifique des Cahiers d'Ophtalmologie