Occlusions

Nous rapportons le cas d’un patient en activité professionnelle traité pour une occlusion de branche veineuse rétinienne à destinée maculaire. La ­récidive œdémateuse précoce pose le challenge de la gestion de l’observance et fait choisir une molécule à long délai d’action.

L’œdème maculaire (OM) est dû à la rupture des jonctions serrées entre les membranes des cellules de la barrière hématorétinienne (BHR) interne. Cette rupture entraîne une pénétration de plasma et de protéines plasmatiques dans le tissu rétinien. Lorsque les capacités de réabsorption rétinienne de fluides sont dépassées, un OM se crée. Dans cet article, nous aborderons les principaux biomarqueurs d’OM au cours de la rétinopathie diabétique (RD) et des occlusions veineuses rétiniennes (OVR) qui pourraient orienter vers l’une ou l’autre des physiopathogénies : OM…

Dans ce cas clinique, nous rapportons le cas d’une femme glaucomateuse et phaque, qui a présenté une occlusion veineuse sévère. Mme T., 46 ans, se présente en urgence pour une baisse visuelle rapidement progressive de l’œil droit, depuis environ une semaine. Elle a un antécédent de glaucome traité par bimatoprost + timolol  et brimonidine tartrate. Il s’agit de son meilleur œil, l’œil gauche souffrant d’une amblyopie.

L’occlusion veineuse rétinienne est le deuxième trouble vasculaire rétinien le plus courant après la rétinopathie diabétique et est considérée comme une cause importante de perte visuelle. Le diagnostic clinique de l’occlusion de branche veineuse rétinienne (OBVR) est aisé devant un tableau bruyant fait d’hémorragies rétiniennes striées en flammèches, de nodules cotonneux, dilatation et tortuosité veineuse et œdème rétinien, ­localisés au territoire rétinien normalement drainé par la veine occluse. Les explorations paracliniques ont tout leur intérêt pour orienter…

Nous rapportons le cas d’une patiente de 45 ans adressée à notre centre pour la prise en charge d’une occlusion de branche veineuse. Au cours de son suivi au long cours (10 ans), elle présente une conversion ischémique compliquée d’une hémorragie du vitré malgré une prise en charge thérapeutique adaptée.

Grâce aux molécules disponibles depuis une dizaine d’années, les patients atteints d’un œdème maculaire des occlusions veineuses rétiniennes voient leur acuité visuelle s’améliorer rapidement et de manière significative. Pour certains, les Happy Few, la guérison complète est possible mais pour la majorité, il faut souvent poursuivre le traitement pendant plusieurs années en raison du risque de récidive.

Monsieur M., âgé de 57 ans, consulte pour la première fois en octobre 2017 pour une sensation de baisse d’acuité visuelle évoluant depuis 8 semaines. Il s’agit d’un patient sans antécédent général ou ophtalmologique. Il ne présente notamment ni diabète ni hypertension artérielle connue.

C’est il y a un peu plus de 7 ans qu’est arrivé sur le marché en France le premier traitement par injection intravitréenne (IVT) qui a révolutionné le traitement de l’œdème maculaire des occlusions veineuses rétiniennes (OMV), en améliorant de manière statistiquement significative le pronostic visuel des patients (autorisation de mise sur le marché et remboursement de l’implant de dexaméthasone en mars 2011). Il a été suivi de près par deux médicaments de la classe des anti-VEGF (ranibizumab en 2012 et aflibercept en 2014). De nombreuses études ont vu le jour pour…

Une jeune femme de 24 ans se présente aux urgences ophtalmologiques pour un trouble visuel à type d'amputation du champ visuel supérieur de l'œil gauche datant de 48 heures et amputation temporale supérieure de l'œil droit datant de 24 heures, de survenue brutale.

Les occlusions veineuses rétiniennes centrales ou de branches sont une pathologie fréquente en pratique clinique. Deux principales complications sont l'apanage des occlusions veineuses : la survenue d'une maculopathie œdémateuse et l'apparition d'une ischémie rétinienne. Si l'avènement des injections intravitréennes a modifié le pronostic fonctionnel dans le cas de l'œdème maculaire, la survenue d'une ischémie rétinienne expose au risque de glaucome néovasculaire, complication redoutable, cécitante, au pronostic réservé.

Présentée pendant le congrès de la SFO 2012 et publiée en 2013, l'étude REMIDO nous a apporté des informations importantes sur l'efficacité et la tolérance à court terme (suivi moyen 10,2 mois) d'Ozurdex® dans la prise en charge des œdèmes maculaires liés aux oblitérations veineuses rétiniennes (OVR). L'évolution à long terme de ces patients, suivis pendant 26,3 mois en moyenne, fait l'objet d'une nouvelle étude réalisée par le collectif P1,5 : l'étude REMIDO2.

Ce symposium organisé par le laboratoire Allergan et présidé par les Pr Massin et Souied avait pour objectif de faire le point sur les connaissances actuelles en matière d'œdème maculaire, que ce soit dans les occlusions veineuses rétiniennes, les uvéites ou le diabète. De nombreuses équipes se sont intéressées à l'utilisation de l'implant intravitréen de dexaméthasone dans ces indications et les principaux résultats y ont été présentés.

La prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes (OVR) repose sur la recherche des facteurs de risque et la gestion des complications de l'obstruction veineuse. En effet, il n'existe pas de technique permettant de reperméabiliser les veines. En revanche, l'hémodynamique rétinienne peut s'améliorer spontanément au décours de l'épisode aigu par le développement de veines collatérales. Le temps que ce système se mette en place, la prise en charge des OVR va consister à la prévention et au traitement des complications de l'ischémie rétinienne d'une part, et au traitement d'un…

Les occlusions veineuses rétiniennes (OVR) représentent la pathologie vasculaire la plus fréquente de l'œil après la rétinopathie diabétique. Les complications œdémateuses restent l'un des principaux enjeux des OVR. Depuis 2011, Ozurdex®(implant bio-dégradable de dexaméthasone) a reçu l'AMM (autorisation de mise sur le marché) pour le traitement de ces complications œdémateuses. Cet article présente les résultats d'une étude réalisée au Centre d'exploration de la rétine Kleber (CERK) dont l'objectif a été d'évaluer la tolérance et l'efficacité au long cours…

Ce symposium, organisé par le laboratoire Allergan et présidé par les Pr Pascale Massin et Bahram Bodaghi, a permis de tirer les enseignements des études cliniques récentes sur le traitement des OVR par corticoïdes et fixer des lignes de conduite sur la prise en charge et le suivi des patients. Les nouvelles données dans la prise en charge des uvéites non infectieuses du segment postérieur ont été également présentées.

Retina Lyon 2020

Lyon - France

Congrès Retina Lyon
Nouveaux concept en ophtalmologie.

Informations : Lien 

ARMD - Association de la rétine Méditerranéenne et de développement

Juan Les Pins - France

Congrès 2022 de l'ARMD, aura lieu au palais des Congrès de Juan Les Pins 

Rétine : un point pour être au point​​​​​​​

Pour plus d'informations : Lien, inscriptions : Lien​​​​​​​

APODEP

Paris - France

43e symposium de l'Association de Perfectionnement Ophtalmologique​​​​​​​
sur le thème : « L’ophtalmologie de demain : Bien se préparer pour mieux s'organiser. »

Informations et programme : Lien


Association française d'ophtalmo-pédiatrie

Paris - France

L'AFOP 2022 propose, à la Maison de l'Amérique Latine, 2 sessions qui ont pour thème : Ces perceptions positives ou négatives perturbant la vision et Les avancées diagnostiques et thérapeutiques en optalmo-pédiatrie.

L'après midi sera consacrée à des communications libres, et discussion

Plus d'informations : programme ou courriel

Chirurgie réfractive et innovations

Paris - FRANCE

La 15e édition 

Organisation Cati Abou-Ganem

Informations : Lien

AOP 2023

Paris - France

Edition internationale des Ateliers d’Ophtalmologie Pratique

La prochaine édition des AOP se tiendra en physique au Palais des Congrès à Paris.

Découvrez le programme préliminaire avec des ateliers encore plus passionnants, inédits et interactifs. 

Inscription : Lien​​​​​​​

JOI - Journées d'Ophtalmologie Interactives

Toulouse - France

Les ​​​​​​​15e Journées d'Ophtalmologie Interactives auront lieu à Toulouse


ARIBA - Association francophone des professionnels de basse vision

Rouen - France

14e congrès ARIBa, coordonné par : 
Mélanie Guilbart, opticienne basse vision - Écouter Voir, Rouen
Maud Lebas, ophtalmologiste - Clinique Mathilde, Rouen

Site Internet

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site