Cornée (chirurgie et réfraction)

La 13e édition de la journée consacrée à la chirurgie réfractive et à ses innovations a eu lieu le 16 janvier 2021. Pour la première fois, cette édition s’est déroulée en webconférences du fait des conditions sanitaires imposées par la pandémie liée à la Covid-19. Cette édition a été enregistrée par l’équipe FMC et le replay reste visible pendant 1 an sur le site innovations-refractive.com .

Lorsque la myopie est installée, la chirurgie réfractive pourrait constituer une solution efficace pour corriger le trouble de la réfraction. Pourtant la majorité des patients sera corrigée par des lunettes ou, éventuellement, des lentilles de contact. Cela paraît logique tant que le niveau de sécurité de la chirurgie réfractive reste inférieur à celui des autres modes de correction des amétropies. Mais, au juste, la chirurgie réfractive est-elle moins sûre que le port de lentilles de contact ou de lunettes ?

Le ptérygion est une pathologie bénigne dont les facteurs de risque sont bien connus : rayons ultraviolets (UV) principalement, et plus particulièrement les UV-B, poussière, exposition à des produits chimiques, ethnie, etc. Il s’agit d’une formation fibrovasculaire conjonctivale du stroma, non tumorale, envahissant la cornée.

Nous rapportons ici le cas d’une patiente opérée de lasik myopique en 2012. Une retouche a été réalisée aux 2 yeux en 2014 pour régression. Dans les suites opératoires apparaît une invasion épithéliale bilatérale et la patiente est alors orientée vers notre centre.

Dernier dossier paru : 
Prise en charge du kératocône

Editorial et coordination : 
David Touboul

Dossier
Greffes et thérapeutiques innovantes de la cornée
Editorial et coordination : Vincent Borderie

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site