Cornée (chirurgie et réfraction)

Le préalable à toute chirurgie réfractive est le dépistage topographique d’un éventuel kératocône (KC) lors du bilan préopératoire pour limiter le risque d’ectasie postlaser (EPL). L’incidence de l’EPL reste faible, estimée entre 0,04 et 0,6% selon les études publiées, mais cela demeure une complication potentiellement grave, pouvant entraîner une baisse de meilleure acuité visuelle corrigée. Détecter une forme suspecte de KC (forme frontière entre cornée normale et KC avéré) n’est pas toujours facile et, de nos jours, cela implique obligatoirement l’acquisition…

L’abcès cornéen faisant suite à une intervention par Lasik est une infection rare et en diminution (on l’estime entre 0,02 et 1,5%) mais pouvant être très grave. Elle survient dans un délai moyen de 8,7 jours post-chirurgie chez des patients le plus souvent jeunes et en bonne santé, venant pour une chirurgie dite « de confort » sur un œil par ailleurs sain.

Mme C., âgée de 39 ans, consulte pour une fatigue visuelle et des douleurs oculaires. Elle présente comme principaux antécédents une maladie de Behçet HLA B51 positif sans atteinte oculaire et un syndrome de Brown-Séquard.

12 octobre 2019, San Francisco

Session du samedi 12 octobre 2019

Dernier dossier paru :
Greffes et thérapeutiques innovantes de la cornée
Coordinateur : Vincent Borderie

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site