Cornée (chirurgie et réfraction)

Le ptérygion est une pathologie bénigne dont les facteurs de risque sont bien connus : rayons ultraviolets (UV) principalement, et plus particulièrement les UV-B, poussière, exposition à des produits chimiques, ethnie, etc. Il s’agit d’une formation fibrovasculaire conjonctivale du stroma, non tumorale, envahissant la cornée.

Nous rapportons ici le cas d’une patiente opérée de lasik myopique en 2012. Une retouche a été réalisée aux 2 yeux en 2014 pour régression. Dans les suites opératoires apparaît une invasion épithéliale bilatérale et la patiente est alors orientée vers notre centre.

Avec un taux de rejet très bas en comparaison avec les autres greffes d’organes, la greffe de cornée est un des succès de la chirurgie en matière de transplantation de tissus. Cependant, le rejet reste la complication la plus fréquente et la plus redoutée du chirurgien car dans un tiers des cas, il aboutit à la défaillance du greffon. La kératoplastie lamellaire a considérablement réduit ce risque ces dernières années, mais tout ophtalmologiste doit savoir dépister les patients à haut risque et adapter le traitement préventif.

La dystrophie de Fuchs, autrefois dénommée cornea guttata, fait l’objet d’une prise en charge thérapeutique de plus en plus précoce. Le développement de la greffe endothéliale, dont les résultats visuels sont très bons, explique que la décision d’intervenir soit prise actuellement à un stade relativement précoce de la pathologie.

Dernier dossier paru : 
Prise en charge du kératocône

Editorial et coordination : 
David Touboul

Dossier
Greffes et thérapeutiques innovantes de la cornée
Editorial et coordination : Vincent Borderie

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site