Myopie

De nombreuses études épidémiologiques ont montré que la myopie forte était un facteur de risque indépendant de glaucome, risque 2 à 3 fois plus élevé dans le cas d’une myopie forte par rapport aux non-myopes. Le diagnostic d’un glaucome et son suivi peuvent être difficiles chez les sujets myopes forts en raison de l’aspect trompeur de la papille optique et des différentes altérations des structures du segment postérieur, des conséquences de la myopie sur le champ visuel et des difficultés d’analyse de l’OCT chez le myope. La prise en charge de cette forme de glaucome…

Les consultations d’ophtalmologie pour freiner la myopie se multiplient en Europe, avec un temps de retard par rapport à l’Asie, à la fois concernant l’évolution de l’incidence de la myopie, et l’évolution de sa prise en charge chez l’enfant. Comprendre les mécanismes conduisant à la myopie est non seulement un préalable évident à la prescription d’un traitement freinateur, mais aussi la clef de la prévention primaire, essentielle dans les fratries des enfants déjà atteints. En l’absence de politique de santé publique spécifique sur ce sujet, cette prévention de…

La myopie représente un enjeu de santé publique. Près de 20% des enfants de moins de 6 ans présentent des anomalies, essentiellement réfractives puis suivies par le strabisme et l’amblyopie. La myopie, pathologie de l’enfant de plus en plus fréquente, nécessite un diagnostic clinique précoce pour corriger l’anomalie réfractive par des verres correcteurs et proposer des thérapeutiques de freination. La projection de Holden pour 2050 annonçant 4,758 milliards de myopes (soit 49,8% de la population) et 938 millions de myopes forts (< -5 D) nous impose de réfléchir aux…

Les données de santé publique prédisent 50% de myopes en 2050, soit 5 milliards d’individus. Parmi ceux-ci, 10% auront une myopie supérieure à -6 D [1]. Il existe une corrélation positive entre l’amétropie et les complications médicales oculaires (décollement de rétine, glaucome, maculopathie myopique…). Dans un tel contexte, tous les moyens doivent être mobilisés pour tenter de freiner la myopie à l’âge où elle s’installe, voire avant son installation. De plus en plus d’études montrent des effets bénéfiques des lentilles de contact [2].

Utilisées depuis 2002 en France pour freiner la myopie chez les enfants, ces lentilles rigides connaissent un succès grandissant chez les enfants et les adolescents, d’une part en raison de leur efficacité et d’autre part compte tenu des gammes de correction de plus en plus étendues proposées par les laboratoires. Ces lentilles de prévention et de freination myopique existent sous 2 modes de port différents, pour un même mode opératoire : les lentilles de nuit (les plus anciennes) et les lentilles de jour. Les premières ont pour principal avantage d’entraîner une liberté de…

Dernier dossier paru
Évolution des innovations thérapeutiques pour la freination de la myopie
Editorial : Bruno Mortemousque et 
Dominique Brémond-Gignac

Dossier paru :
Myopie forte
Coordinateur : David Gaucher

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site