Myopie

Les études épidémiologiques montrent que la prévalence de la myopie, et en particulier de la myopie forte, augmente depuis quelques décennies dans le monde et plus notablement en Asie du Sud-Est, ce qui devrait représenter un enjeu de santé publique dans un futur proche. L’objectif de cet article est de résumer l’état des connaissances liant la myopie axile au glaucome et de discuter les caractéristiques du glaucome du myope fort et ses difficultés diagnostiques et thérapeutiques.

Nous rapportons ici le cas d’une patiente opérée de lasik myopique en 2012. Une retouche a été réalisée aux 2 yeux en 2014 pour régression. Dans les suites opératoires apparaît une invasion épithéliale bilatérale et la patiente est alors orientée vers notre centre.

On estime que 5 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, pourraient être myopes d’ici à 2050 [1]. Ralentir et freiner ce phénomène est essentiel.

Ce symposium, organisé par Precilens et animé par le Dr Jaume Pauné (Université Polytechnique de Catalogne, Barcelone), avait pour objectif de présenter les solutions de contrôle de l’évolution de la myopie chez l’enfant par l’orthokératologie que ce soit avec la DRL Contrôle Myopique (Double Reservoir Lens) ou la PREVENTION, ainsi que la gamme Amyopic en port diurne.

Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Alors que la prévalence mondiale de la myopie augmente comme une véritable épidémie, et que l’imagerie par OCT apporte de nouvelles données, identifier les causes de ce phénomène n’a jamais été aussi urgent. En effet pour David Gaucher, « la prévention constitue le vrai défi », sachant que la myopie forte est l’une des principales causes de cécité. 

Dernier dossier paru :
Myopie forte
Coordinateur : David Gaucher

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site