L’enfant myope : prise en charge en 2023

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait à près de 50% la prévalence de la myopie dans le monde à l’horizon 2050 [1]. La problématique sera alors double, du fait du coût représenté par la prise en charge des troubles réfractifs à grande échelle, mais aussi des comorbidités potentiellement cécitantes induites par la myopie forte (glaucome, décollement de la rétine, maculopathie). Les objectifs des stratégies actuelles en pédiatrie sont donc de prévenir l’apparition de la myopie chez les enfants et de freiner de manière précoce la myopie évolutive.

Auteurs

  • Gilles Martin

    Ophtalmologiste

    Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild, Paris

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'abonne

Identifiez-vous