Les articles de contactologie

Le problème de l’albinisme a toujours soulevé des questions dans le milieu médical et le personnel concerné : soignants, médecins, malades et familles essaient depuis toujours de trouver des solutions adaptées à ce problème spécifique. Nous essaierons aujourd’hui de faire le tour de ce qui concerne les aides apportées sur le plan visuel avec des lentilles de contact.

Le thème choisi cette année par la Société française des ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact pour sa réunion était celui des avancées en contactologie 10 ans après le rapport de la SFO sur les lentilles de contact. Depuis plusieurs années, la contactologie est en plein mouvement et les gammes désormais disponibles de plus en plus nombreuses, avec des progrès tant sur le plan des géométries et des matériaux que sur celui des paramètres disponibles.

En 1888, Adolf Fick, physiologiste allemand, propose d’utiliser les lentilles de contact rigides chez les patients atteints d’un kératocône. Le film lacrymal entre la lentille rigide et la cornée crée une interface régulière permettant une amélioration de la qualité visuelle chez ces patients présentant un astigmatisme irrégulier. L’adaptation passe par plusieurs étapes permettant de choisir la lentille la mieux appropriée au type de kératocône et au patient.

Pour le chirurgien réfractif, la contactologie est une alternative à la chirurgie : elle représente donc un manque de recrutement et peut être perçue à tort comme une spécialité concurrente. Pour le contactologue, la chirurgie réfractive peut avoir mauvaise presse car elle n’est pas indispensable mais elle reste néanmoins risquée, comme toute chirurgie. La contactologie est donc un moyen non chirurgical ; de plus, le large choix de lentilles composées de bons matériaux actuellement sur le marché permet d’adapter tous les types d’amétropie. Le contactologue peut aussi être…

Les lentilles rigides « gardent la cote » : moins souvent adaptées que les lentilles souples, elles apportent une correction de meilleure qualité, une sécurité qui les font préférer chez les enfants, et un confort meilleur – passé la période d’adaptation – en cas de sécheresse modérée. L’adaptation est plus technique et repose sur des principes simples pour le choix du matériau, du diamètre, des rayons centraux et périphériques, de la puissance, et des solutions d’entretien. L’aide technique des fabricants va guider l’adaptateur depuis les premiers pas…

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site