Glaucome

Dernier dossier paru :
Innovations dans le glaucome
Coordination : Florent Aptel

De nombreux travaux épidémiologiques ont montré que la prévalence du glaucome ­primitif à angle ouvert était nettement plus élevée chez les sujets mélanodermes que dans des populations de peaux blanche ou claire. Ces études montrent également que le glaucome primitif à angle ouvert apparaît plus précocement, évolue plus rapidement et aboutit plus fréquemment à la cécité chez les sujets mélanodermes.

Les 14es Journées d’ophtalmologie interactives ont eu lieu les 26 et 27 novembre 2021 au palais de la Bourse à Bordeaux, organisées par le Dr Antoine Bastelica et le Pr Cédric Schweitzer. Cette édition était entièrement consacrée aux actualités et perspectives du diagnostic et du traitement du glaucome.

Le glaucome est une neuropathie optique chronique progressive, dont le but du traitement est de ralentir la progression afin d’éviter une perte fonctionnelle importante et, par conséquent, de préserver la qualité de vie des patients. Il s’avère donc important d’identifier les facteurs de risque oculaires et extraoculaires de progression afin de cibler les patients à fort risque d’évolution et de les traiter de manière agressive.

Le glaucome est une pathologie fréquente, dont la prévalence est amenée à fortement augmenter dans les années à venir du fait du vieillissement de la population, constituant de ce fait un problème de santé publique mondial. L’organisation classique, avec une consultation ophtalmologique « en face à face », ne permettra donc pas une prise en charge convenable de toutes les personnes atteintes d’un glaucome ou devant être dépistées, et d’autres solutions, telles que la télémédecine et l’aide à l’interprétation des données par l’intelligence artificielle, doivent…

Le glaucome est une neuropathie optique progressive dont le principal facteur de risque est l’hypertonie oculaire. Cependant, la physiopathologie de cette maladie est encore mal comprise et pourrait être secondaire à d’autres mécanismes. L’hypoperfusion de la tête du nerf optique semble jouer un rôle dans le glaucome mais l’exploration de ce mécanisme physiopathologique a toujours été limitée par l’absence de technique permettant l’analyse de la vascularisation de la tête du nerf optique. En permettant une analyse précise de l’architecture vasculaire de la région…

Le glaucome est une neuropathie optique dégénérative progressive d’origine multifactorielle, mais dans laquelle la pression intraoculaire (PIO) joue en rôle important. À ce jour, de nombreuses possibilités thérapeutiques médicales, laser ou chirurgicales peuvent contrôler la maladie mais la PIO reste la seule cible thérapeutique disponible, et ce probablement encore pour de nombreuses années. Cependant, les besoins restent importants dans le traitement du glaucome. Le développement de nouvelles molécules améliorant ou potentialisant la baisse de PIO et de nouvelles voies…

L’émergence de nouvelles chirurgies du glaucome refonde les algorithmes de prise en charge de cette maladie. L’an dernier, près de 2 300 procédures de MIGS ab interno ont été enregistrées par l’Assurance maladie, soit à peu près autant que de sclérectomies profondes non perforantes (2 500 actes). Quelle place occupent-elles dans notre stratégie thérapeutique ?

À travers un ensemble de travaux scientifiques et de cas cliniques, Pr Florent Aptel, Pr André Mermoud et le Dr Hélène Bresson-Dumont ont décrypté les mécanismes des glaucomes, de l’apoptose à la neurodégénérescence des cellules ganglionnaires rétiniennes. Le but était d’illustrer l’intéret et les indications potentielles de la neuroprotection dans ces pathologies.  

Peut-on atteindre des objectifs thérapeutiques en définissant une valeur cible de pression intra-oculaire (PIO) ? À partir des nombreuses données de la littérature et d’exemples concrets, les communications d’Alain Bron, Jean-Paul Renard, Florent Aptel, Philippe Denis et Christophe Baudouin nous éclairent quant à la démarche et sa complexité.

Les sessions dédiées à la thématique du glaucome de la Société française d’ophtalmologie et de la Société française du glaucome ont cette année largement abordé les dernières grandes études cliniques réalisées dans le domaine du glaucome et leurs implications pour notre pratique courante (études UKGTS, LiGHT, EAGLE et ZAP). Nous vous proposons un résumé de ces sessions. 

De nombreuses études épidémiologiques ont montré que la myopie forte était un facteur de risque indépendant de glaucome, risque 2 à 3 fois plus élevé dans le cas d’une myopie forte par rapport aux non-myopes. Le diagnostic d’un glaucome et son suivi peuvent être difficiles chez les sujets myopes forts en raison de l’aspect trompeur de la papille optique et des différentes altérations des structures du segment postérieur, des conséquences de la myopie sur le champ visuel et des difficultés d’analyse de l’OCT chez le myope. La prise en charge de cette forme de glaucome…

Alors que le principal levier de préservation du nerf optique reste le contrôle de la pression intraoculaire (PIO), la quête du traitement chirurgical « idéal » pour les glaucomatologues a pris un nouvel essor avec l’avènement des Minimally Invasive Glaucoma Surgeries (MIGS). Ces dispositifs ont pour objectif d’obtenir la PIO cible définie pour le patient, une PIO la plus constante possible sur le long terme, avec le moins de risque de complications postopératoires et une récupération visuelle rapide. Voici un tour d’horizon non exhaustif des implants pour le glaucome…

Glaucome et Covid-19 L’épidémie virale constitue bien évidemment l’actualité marquante de l’année 2020 et ses conséquences sur le suivi et sur la prise en charge des sujets glaucomateux ont été discutées. Voici un résumé des points clés.

Au regard des quelque 80 millions de patients dans le monde présentant en 2020 une neuropathie optique glaucomateuse et nécessitant une intervention thérapeutique, il n’est pas surprenant qu’une iatrogénicité non négligeable soit observée lors de la prise en charge d’un glaucome. Un bilan ophtalmologique approprié doit donc être réalisé avant et pendant le traitement antiglaucomateux.

En France, l’âge moyen des mères à l’accouchement est de 30 ans. À cet âge, la prévalence du glaucome est heureusement très faible, de l’ordre de 0,16% [1], mais la pathologie doit être connue car le passage systémique des collyres expose le fœtus à de graves risques malformatifs, voire létaux. Pour des raisons éthiques, aucune étude clinique ne quantifie les risques fœtaux encourus avec l’utilisation des traitements antiglaucomateux chez la femme enceinte, et l’ensemble des recommandations émane d’études animales ou d’études rétrospectives de cas cliniques…

Dossier paru :
Glaucomes difficiles
Coordinateur : Florent Aptel

ECLSO - European Contact Lens Society of Ophthalmologists Congress

Paris - France

Le 49e congrès de l’European contact lens society of ophthalmologists (ECLOS) aura lieu les 2 et 3 septembre au Novotel Tour Eiffel, à Paris. Les thèmes principaux du congrès sont bien sûr les lentilles de contact et la surface oculaire et conduiront les participants à discuter en particulier de la prise en charge de la kératite infectieuse et du potentiel du traitement par UV crosslinking. Les intervenants de l’European dry eye society feront quant
à eux un point sur les dernières nouveautés en matière de sécheresse oculaire, tandis que la session « Scleral Lenses: The Learning Curve » s’attachera à présenter les dernières recherches sur les lentilles sclérales. Le deuxième jour du congrès sera consacré à la prise en charge de la myopie.

Plus d’informations et inscriptions sur www.eclso.eu

Date limite de soumission de résumés : 29 juin.

Date limite d’inscription à tarif préférentiel : 29 juillet

DMLA en pratique

Paris - France

DMLA en Pratique. Journée d'enseignement. Maison de la Chimie. Informations : mail - Programme : Lien

WOC - World Ophthalmology Congress

Forme digitale - Virtuel

38th World Ophthalmology Congress.

Pour plus de renseignements : Lien

ACOS

PARIS - FRANCE

Les 2e Rencontres de l'ACOS (Association des Centres de l'Oeil Sec), se tiendront à Paris, en présentiel à la Maison de la Chimie

Après une première édition réussie, l'Association des Centres de l'Oeil Sec organise ses deuxièmes Rencontres autour de la Sécheresse Oculaire et des pathologies de surface.

Venez participer à une journée d'échanges interactifs et d'ateliers dédiés à la prise en charge moderne de la sécheresse oculaire.

Inscriptions : Lien​​​​​​​

Ophtamania

Forme digitale - FRANCE

1er e-congrès de chirurgies compliquées

Sous forme de e-congrès participatif autour de cas cliniques, échangez avec les experts sur vos chirurgies compliquées

Lien


ESOPRS

Nice - FRANCE

40th ESOPRS Annual Meeting (European Society of Ophthalmic plastic and Reconstructive Surgery)
Informations : Lien

ISER - International Society for Eye Research

Gold coast - Australie

XXIV Biennal meeting of the International Society for Eye Research 

Informations : Lien

Imagerie en Ophtalmologie

Paris - France

Imagerie en Ophtalmologie : de la Théorie à la Pratique

Retrouvez le congrès au New Cap Event Center de Paris

Informations VuExplorer : Lien

SIDUO / VuExplorer

Paris - France

« World Ophthalmic Ultrasound Congress » (SIDUO)

Retrouvez le congrès d'imagerie ophtalmologique SIDUO 2022.

Informations : Lien​​​​​​​


EPOS - European Paediatric Ophthalmological Society

Munich - Allemagne

47th Annual Meeting of the European Paediatric Ophthalmological Society
​​​​​​​Informations : Lien

Orthoptistes, étudiants, etc.

à partir de
40
an
  • Abonnements comprenant 8 numéros des Cahiers d'Ophtalmologie
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site