Echographie

La 13e édition de la journée consacrée à la chirurgie réfractive et à ses innovations a eu lieu le 16 janvier 2021. Pour la première fois, cette édition s’est déroulée en webconférences du fait des conditions sanitaires imposées par la pandémie liée à la Covid-19. Cette édition a été enregistrée par l’équipe FMC et le replay reste visible pendant 1 an sur le site innovations-refractive.com .

La phacoexérèse, première chirurgie réalisée en France, suscite bien entendu la question du remplacement du cristallin. Au cours de ces dernières années, le choix des implants intraoculaires est devenu pléthorique. Le terme EDOF (Extended Depth of Focus), bien plus porteur que le terme « multifocal », est aujourd’hui devenu extrêmement commercial et est d’ailleurs employé par l’industrie pour la sortie de la quasi-totalité des nouveaux implants – et ce quelles que soient leurs propriétés optiques. L’objet de cet article n’est pas de dresser un catalogue de tous les…

Alors que le principal levier de préservation du nerf optique reste le contrôle de la pression intraoculaire (PIO), la quête du traitement chirurgical « idéal » pour les glaucomatologues a pris un nouvel essor avec l’avènement des Minimally Invasive Glaucoma Surgeries (MIGS). Ces dispositifs ont pour objectif d’obtenir la PIO cible définie pour le patient, une PIO la plus constante possible sur le long terme, avec le moins de risque de complications postopératoires et une récupération visuelle rapide. Voici un tour d’horizon non exhaustif des implants pour le glaucome…

L’efficacité de la photocoagulation panrétinienne (PPR) dans le traitement de la rétinopathie diabétique proliférante (RDP) a été largement prouvée par des études prospectives montrant qu’elle réduisait de plus de 50% le risque de cécité légale et entraînait une régression de la néovascularisation dans 70 à 90% des cas. Cependant pour certaines RDP, schématiquement les RDP dites « à haut risque » comme définies par la DRS (Diabetic Retinopathy Study) [1], une hémorragie du vitré (HV) survient et une vitrectomie est nécessaire.

Les macroanévrysmes artériels rétiniens sont une des complications de l’artériosclérose où l’hypertension artérielle et les altérations de paroi se conjuguent pour entraîner des dilatations de la paroi des artères rétiniennes. Ils sont donc plus fréquemment observés chez des patients hypertendus, âgés de plus de 60 ans avec une nette prédominance féminine [1,2]. En règle générale, ils sont unilatéraux et uniques.