Christophe Morel

Tous les articles de cet auteur

Chirurgie en 3D : est-ce vraiment utile ?

L’ophtalmologie moderne a véritablement été révolutionnée par les avancées technologiques. De la même façon que le numérique a remplacé l’imagerie argentique dans le domaine des explorations, la chirurgie ophtalmologique va très certainement évoluer dans le même sens. Les évolutions technologiques nous amèneront à passer progressivement de systèmes optiques conventionnels à une visualisation numérique des sites opératoires. Cette (r)évolution fait certes encore face à quelques obstacles ou freins technologiques, mais ces derniers seront sans nul doute levés par les développements techniques futurs. Lire la suite

Œdème maculaire : différences sémiologiques selon les étiologies

L’œdème maculaire (OM) est défini comme un épaississement maculaire lié à une accumulation de liquide et de protéines dans le tissu rétinien maculaire. Il a longtemps été considéré comme étant secondaire à la rupture de la barrière hématorétinienne (BHR) interne et/ou externe visible en angiographie à la fluorescéine mais cette définition est réductrice. En effet, depuis l’avènement de la tomographie en cohérence optique (OCT), on retrouve des situations dans lesquelles l’épaississement maculaire n’est pas associé à une rupture de la BHR et, inversement, des ruptures angiographiques de la BHR sans épaississement du tissu maculaire en OCT. Dès lors, il est nécessaire de distinguer les épaississements rétiniens liés à une rupture de la BHR de ceux qui ne le sont pas (dégénérescence rétinienne, tractions mécaniques, défaut de régulation liquidienne intrarétinienne, etc.), afin de déterminer le choix thérapeutique adapté. Lire la suite

Imagerie rétinienne grand champ

Depuis l’avènement de la première caméra permettant la photographie du fond d’œil en 1926, la technologie ne cesse d’apporter des améliorations dans l’acquisition des images de la rétine. Lire la suite

Comparatif Eylea et Lucentis dans la DMLA exsudative

La prise en charge de la DMLA exsudative en France repose, pour l'instant, sur deux ® molécules ayant l'AMM et le remboursement Sécurité Sociale. Le Lucentis (ranibizumab) depuis 2007 et plus récemment l'Eylea® (aflibercept) depuis novembre 2013. L'arrivée de l'Eylea® a renforcé notre arsenal thérapeutique mais notre recul clinique sur cette dernière reste plus faible par rapport au Lucentis® dont notre utilisation en clinique remonte à plus de sept ans. La décision quant à l'utilisation de l'une ou l'autre de ces molécules est actuellement guidée par les résultats des études à notre disposition ainsi qu'à notre propre expérience grandissante.Aucune étude n'a encore clairement comparé ces deux molécules avec le même protocole de traitement. Lire la suite

Avastin vs Lucentis : Zoom sur les études CATT et IVAN

Cet article reprend les principaux résultats des études CATT et IVAN comparant Lucentis et l'Avastin dans le traitement de la DMLA exsudative, en articulant cette comparaison autours de trois grandes questions : l'efficacité, les schémas thérapeutiques et la tolérance. Lire la suite

Information auteur

Email : cvmorel@orange.fr

Etablissement : Centre d’ophtalmologie Monticelli Paradis, Marseille

Profession : Ophtalmologiste