Les articles de contactologie

Mme M., 31 ans, vendeuse en magasin de prêt-à-porter, se présente en consultation de contactologie en raison d’une mauvaise tolérance de ses lentilles actuelles. Elle a comme antécédent une myopie forte et porte des lentilles souples en hydrogel depuis l’âge de 16 ans.

Qu’est ce qui change ? • Quelle que soit la période, les règles de bonne utilisation des lentilles de contact restent les mêmes. Les patients sont plus attentifs à toutes les consignes depuis la pandémie. • L’intérêt des lentilles de contact augmente à cause de la buée sur les lunettes avec le port du masque.

À l’heure actuelle, il est désormais possible de corriger à peu près tous les patients astigmates et presbytes qui le souhaitent, soit avec des lentilles souples toriques multifocales, soit avec des lentilles rigides multifocales. Chacun sait que l’astigmatisme cornéen est facilement corrigé grâce au ménisque de larmes induit par la présence d’une lentille rigide. La qualité de vision est meilleure et surtout stable. Cela est vrai pour les astigmatismes réguliers, mais plus encore pour les astigmatismes irréguliers, qu’ils soient post-traumatiques, postchirurgie…

Les kératites neurotrophiques correspondent à des ulcères chroniques développés sur des cornées à sensibilité diminuée ou inexistante. Ces ulcères ont de multiples ­étiologies et leur traitement, qui doit tenir compte du terrain de chaque patient et du risque de récidive, n’est pas toujours bien codifié. Nous présentons ici deux cas de patientes pour lesquelles l’adaptation en lentilles sclérales a permis la cicatrisation de l’ulcère.

On estime que 5 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, pourraient être myopes d’ici à 2050 [1]. Ralentir et freiner ce phénomène est essentiel.

Dernier dossier Contactologie
Les lentilles souples en pratique
Coordination : Aurore Muselier Mathieu

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site