Yannick Le Mer

Tous les articles de cet auteur

Trous maculaires de grande taille : comblement ou volet de limitante interne ?

La chirurgie des trous maculaires (TM) idiopathiques représente depuis 30 ans une indication chirurgicale de routine, les progrès de l’imagerie et des techniques chirurgicales permettant une fermeture dans l’immense majorité des cas, et une amélioration visuelle progressive mais définitive dans les cas fermés. Depuis la première description de Eckardt de l’utilisation du pelage de la membrane limitante interne (MLI) en 1997, faisant progresser le taux de fermeture des trous des 60% initiaux de Kelly et Wendel à plus de 90%, il n’y a plus de débat sur la technique de base. De nombreuses publications ont confirmé ce résultat, mettant aussi en avant l’avantage des colorants pour faciliter la dissection de ce pelage de MLI. Lire la suite

Restauration visuelle : les dernières avancées des implants rétiniens

Certaines formes de dégénérescence des cellules photoréceptrices de la rétine peuvent conduire à la cécité. Les implants rétiniens de dernière génération offrent de nouveaux espoirs aux patients, notamment ceux atteints d’une DMLA atrophique étendue, en leur permettant de retrouver une acuité visuelle centrale. Lire la suite

La prise en charge du décollement de la rétine rhegmatogène. Et vous qu’auriez-vous fait ? (2e partie)

Des experts de la chirurgie vitréo-rétinienne, jeunes et moins jeunes, nous donnent leur prise en charge type, devant plusieurs cas cliniques représentatifs, avec des questions techniques de détail, mais ô combien importantes, sur la manière d’indenter ou non une périphérie rétinienne en sans suture, l’utilisation ou non des perfluorocarbones liquides en peropératoire, la prévention du pli rétinien maculaire, l’injection moins aisée des huiles de silicone avec les tubulures 25 et 27 Gauge. Et vous qu’auriez-vous répondu à ces questions ?   Lire la suite

Ocriplasmine : quelles seront les bonnes indications ?

L'ocriplasmine exerce une action protéolytique sur les protéines du vitré et de l'interface vitréo-rétinienne permettant une dissolution de ces protéines favorisant un décollement du vitré. Cet article présente les résultats de deux études pivots qui ont évalué son efficacité dans le syndrome de traction vitréo-maculaire symptomatique. Lire la suite

Conduite à tenir devant un décollement de la rétine compliqué par une PVR

La prolifération vitréo-rétinienne (PVR) est un phénomène complexe, compliquant de 5 à 10% des décollements de la rétine dont elle reste la principale cause d'échec thérapeutique. Elle est provoquée par la prolifération de membranes fibro-gliales sous et sur la rétine décollée suivant la taille des déchirures par lesquelles peut se faire la migration de l'espace sous-rétinien vers la cavité vitréenne. Ces membranes, en se contractant, vont aggraver le décollement de la rétine ce qui majore la PVR. L'appréciation initiale de la gravité, plus qu'une vraie classification, est l'élément principal de la prise en charge pour évaluer les possibilités thérapeutiques, le délai de prise en charge nécessaire et le pronostic. Lire la suite

La chirurgie du trou maculaire du myope fort

La myopie forte se définit comme étant supérieure à six dioptries. En pratique, surtout pour la chirurgie, les seuls critères importants sont la longueur axiale (supérieure à 26 mm) et la présence ou non d'un staphylome. Les conséquences, le diagnostic, les indications thérapeutiques et le traitement seront essentiellement basés sur ces données anatomiques. Lire la suite

Information auteur

Email : yannick.lemer@gmail.com

Etablissement : Fondation ophtalmologique A. de Rothschild, Paris

Profession : Ophtalmologiste