Véronique Pagot-Mathis

Tous les articles de cet auteur

Echos SFO 2019. Rétine chirurgicale

Améliorer les pratiques grâce à l’informatique et aux nouvelles technologies, sans oublier le quotidien…  Lire la suite

Echos SFO 2018. Rétine chirurgicale

On l’aura bien compris cette année, les nouveautés chirurgicales sont moins « révolutionnaires » que le développement du numérique. OCT peropératoire ou chirurgie de la rétine en 3D, qu’apportent réellement au quotidien ces nouvelles technologies pour le chirurgien de la rétine ? Lire la suite

Décollement de la rétine rhegmatogène

  Le décollement de la rétine rhegmatogène (DRR) se définit comme un soulèvement de la rétine. Celle-ci se retrouve séparée de l’épithélium pigmentaire par du liquide sous-rétinien (LSR) dû à une solution de continuité (déhiscence) ­intéressant l’épaisseur de la rétine. Dans la quasi-totalité des cas, la cause est vitréo-rétinienne.   Lire la suite

Tamponnements internes et vitrectomie sans suture

L’évolution profonde de la prise en charge du décollement de la rétine rhegmatogène a entraîné un recours accru aux tamponnements internes. Cet article présente les particularités de ce traitement et les techniques opératoires employées. Lire la suite

Echos SFO 2017. Rétine chirurgicale

Le CFSR 2017 : « Les mêmes questions, des réponses un peu différentes ou parfois pas de réponses… » Le chirurgien de la rétine se pose toujours les mêmes questions en 2017. Comment optimiser la prise en charge ambulatoire ? Comment remettre en pla­ce un implant luxé ? Comment traiter un trou maculaire resté ouvert ? Mais aussi faut-il utiliser encore un perfluorocarbone liquide dans le traitement du décollement de la rétine,  jusqu’à même ne pas l’utiliser dans une déchirure géante ?  Lire la suite

La prise en charge du décollement de la rétine rhegmatogène. Et vous qu’auriez-vous fait ? (2e partie)

Des experts de la chirurgie vitréo-rétinienne, jeunes et moins jeunes, nous donnent leur prise en charge type, devant plusieurs cas cliniques représentatifs, avec des questions techniques de détail, mais ô combien importantes, sur la manière d’indenter ou non une périphérie rétinienne en sans suture, l’utilisation ou non des perfluorocarbones liquides en peropératoire, la prévention du pli rétinien maculaire, l’injection moins aisée des huiles de silicone avec les tubulures 25 et 27 Gauge. Et vous qu’auriez-vous répondu à ces questions ?   Lire la suite

La prise en charge du décollement de la rétine rhegmatogène. Et vous qu’auriez-vous fait ? (1re partie)

Des experts de la chirurgie vitréo-rétinienne, jeunes et moins jeunes, nous donnent leur prise en charge type, devant plusieurs cas cliniques représentatifs, avec des questions techniques de détail, mais ô combien importantes, sur la manière d’indenter ou non une périphérie rétinienne en sans suture, l’utilisation ou non des perfluorocarbones liquides en peropératoire, la prévention du pli rétinien maculaire, l’injection moins aisée des huiles de silicone avec les tubulures 25 et 27 Gauge. Et vous qu’auriez-vous répondu à ces questions ? Lire la suite

Echos SFO 2016. Rétine chirurgicale

La modération et le retour aux sources, deux thèmes dominants en chirurgie vitréo-rétinienne cette année 2016 : Pourquoi le chirurgien ne l’a pas fait ? Thème d’ouverture du Club francophone des spécialistes de la rétine (CFSR) 2016. Lire la suite

Echos SFO 2015. Rétine chirurgicale : le qualitatif à l’honneur

Quand opérer, plutôt que comment ? C'est la question qui ressort de cette session 2015, mais presque rien concernant la prise en charge ambulatoire de la pathologie vitréo-rétinienne qui nous est plus ou moins imposée par nos instances et qui peut modifier notre prise en charge chirurgicale. Lire la suite

La chirurgie vitréo-rétinienne en ambulatoire. L’avis des experts

La pratique en ambulatoire de la chirurgie vitréo-rétinienne, objet d'une incitation par les autorités de santé, est discutée par les ophtalmologistes. Pour voir s'il existe un consensus, un cas clinique tiré de la «vraie vie» a été proposé à plusieurs chirurgiens d'expérience du secteur public et privé et la synthèse de leurs réponses a permis de dégager les principales tendances vis-à-vis de cette question. Et vous qu'auriez-vous fait ? Lire la suite

L’instrumentation de la vitrectomie dans le traitement de la PVR

La vitrectomie postérieure est nécessaire dans la prise en charge des décollements de la rétine compliqués de prolifération vitréo-rétinienne (PVR). Une instrumentation de base ainsi que quelques adjuvants tels que les colorants tissulaires sont décrits dans cet article, sans omettre les indentations épisclérales qui gardent une place dans cette indication. Lire la suite

Série “Prolifération vitréo-rétinienne” - Editorial

Editorial par Véronique Pagot-Mathis Service d'ophtalmologie de l'Hôpital Paule-de-Viguier, CHU de Toulouse La prolifération vitréo-rétinienne (PVR) complique 5 à 10% de la chirurgie des décollements de la rétine (DR), quelles que soient les techniques chirurgicales utilisées et ce pourcentage ne semble pas avoir été modifié par les nouvelles techniques chirurgicales de vitrectomie micro-invasive de première intention dans la prise en charge du DR rhegmatogène (DRR). Il s'agit d'un phénomène d'hypercicatrisation entraînant la formation de membranes essentiellement pré-rétiniennes contractiles, responsables dans environ 75% des cas d'une récidive du DR. Une solution de continuité rétinienne est nécessaire (déchirures rétiniennes, rétinectomies) pour que ce phénomène dynamique se développe, environ deux semaines après le début de la chirurgie et pour une durée moyenne de deux mois avec parfois de multiples récidives. Lire la suite

Sclérite, épisclérite : comment organiser la prise en charge?

Les atteintes inflammatoires de la sclère sont des pathologies dont le pronostic est parfois sévère et dont la prise en charge est souvent pluridisciplinaire. Si les épisclérites sont habituellement idiopathiques, les sclérites sont associées dans un cas sur deux à une pathologie de système dont le diagnostic précoce améliore la réponse thérapeutique et donc le pronostic. La démarche diagnostic passe par un interrogatoire précis et détaillé, un examen clinique soigneux et des examens paracliniques utiles au diagnostic étiologique. Lire la suite

Rétinopathie diabétique proliférante : Indications de la photocoagulation panrétinienne et des anti-VEGF

  L’efficacité de la photocoagulation panrétinienne (PPR) dans le traitement de la rétinopathie diabétique proliférante (RDP) a été largement prouvée par des études prospectives montrant qu’elle réduit de plus de 50 % le risque de cécité légale et entraîne une régression de la néovascularisation dans 70 à 90 % des cas. Initialement limitées aux RDP « à haut risque » au vu des résultats de la DRS (Diabetic Retinopathy Study) et de l’ETDRS (Early Treatment Diabetic Retinopathy Study), les indications de la PPR ont ensuite été élargies à toutes les rétinopathies diabétiques proliférantes et à certaines rétinopathies diabétiques non proliférantes sévères. La PPR est toujours obligatoire devant une RDP [1,2].    Lire la suite

Prise en charge pratique des corps étrangers intraoculaires

La traumatologie est un motif fréquent de consultation aux urgences ophtalmologiques [1]. Le corps étranger intraoculaire (CEIO) est la situation redoutée, pouvant aller jusqu’à la perte fonctionnelle et même anatomique de l’oeil. Il faut savoir y penser, même devant un examen clinique quasi normal, afin de mettre en place rapidement une prise en charge adaptée. Lire la suite

Information auteur

Email : pagotmathisveronique@yahoo.fr

Etablissement : Unité rétine, service d’ophtalmologie, hôpital Pierre-Paul Riquet, CHU Toulouse

Profession : Ophtalmologiste