Mélanie Tessier

Tous les articles de cet auteur

Applications santé connectées : que conseiller à nos patients ?

L’environnement numérique s’étoffe sans cesse, avec une large diffusion des smartphones et des applications, y compris dans les populations les plus âgées. En 2021, plus de 1 personne sur 2 était équipée d’une tablette, et plus de 8 personnes sur 10 possédaient un smartphone en France. De plus, le téléchargement et l’usage d’applications se sont beaucoup développés, notamment chez les retraités, passant de 13% en 2016 à 40% en 2020. Les périodes de confinement et de restriction de sortie ont, sans nul doute, favorisé la diffusion et l’utilisation de ces équipements. Lire la suite

Pelage de la limitante interne : quelles conséquences à long terme ?

Le pelage de la membrane limitante interne (MLI) a été décrit pour la première fois pour le traitement des trous maculaires (TM) par Eckardt et al. en 1997. Depuis, il s’est largement démocratisé en chirurgie vitréo-rétinienne et dans celle des membranes épirétiniennes (MER). Dans la chirurgie des TM, le pelage de la MLI augmente le taux de fermeture et diminue le risque de réouvertures postopératoires tardives. Dans celles des MER, il diminue le risque de récidive postopératoire et donc de reprise chirurgicale. Si l’événement des colorants a beaucoup simplifié le geste chirurgical, le pelage de la MLI peut être à l’origine de dommages iatrogènes avec des modifications anatomiques et fonctionnelles à long terme. Lire la suite

Comment savoir si une rétinopathie diabétique est bien stabilisée ?

La rétinopathie diabétique (RD) est responsable de lésions microvasculaires et d’une dysfonction rétinienne d’évolution progressive. Elle est secondaire à l’exposition chronique à l’hyperglycémie et à d’autres facteurs de risque, comme l’hypertension artérielle, qui entraînent des cascades de changements biochimiques et physiologiques. Elle peut être responsable de complications cécitantes telles que l’hémorragie du vitré, le décollement de rétine tractionnel ou le glaucome néovasculaire. Afin qu’elle n’évolue vers de telles pathologies, il est important de la stabiliser par l’équilibration des facteurs de risque systémiques (optimisation glycémique et tensionnelle), parfois par la réalisation d’une photocoagulation panrétinienne (PPR) et/ou, plus récemment, par des injections d’anti-VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor). Lire la suite

Neuropathie optique à anticorps anti-MOG

Les neuropathies optiques inflammatoires sont des pathologies fréquemment rencontrées dans la pratique de l’ophtalmologie, avec une incidence de 1 à 5 cas pour 100 000 individus. Leurs étiologies sont multiples. Elles peuvent notamment être dues à plusieurs affections démyélinisantes inflammatoires comme les neuromyélites. La Myelin Oligodendrocyte Glycoprotein (MOG) est une protéine exprimée à la surface de la myéline de notre système nerveux central. Des anticorps dirigés contre cette protéine, les anticorps anti-MOG (Ac anti-MOG), décrits pour la première fois au début des années 2000, sont ainsi impliqués dans certaines névrites optiques. Lire la suite

Œdème maculaire diabétique et membrane épirétinienne : quand opérer ?

L’œdème maculaire diabétique (OMD) est une des causes majeures de baisse d’acuité visuelle (BAV) chez les patients diabétiques et sa prise en charge est une ­problématique de notre pratique quotidienne. Dans le cas d’un OMD associé à une membrane épi­rétinien­ne, la chirurgie vitréo-rétinienne peut être envisagée mais il faut faire la distinction entre les différents scénarios. Lire la suite

Information auteur

Email : meltessier@hotmail.fr

Etablissement : Aix Vision, Aix-en-Provence

Profession : Ophtalmologiste