Sébastien Guigou

Tous les articles de cet auteur

Suivi de la fonction visuelle à domicile : les applications connectées

Le suivi de la fonction visuelle à domicile est un enjeu en ophtalmologie. De nombreuses pathologies rétiniennes chroniques nécessitent un suivi régulier. Tester à domicile la fonction visuelle permettra probablement d’améliorer le suivi et notamment la réactivité thérapeutique. Toutes les maculopathies nécessitant des injections intravitréennes seront concernées mais finalement, l’ensemble des maladies en ophtalmologie pourra bénéficier d’un monitoring de la fonction visuelle à domicile si celui-ci est simple, fiable et reproductible. L’usage grandissant des smartphones ou des tablettes connectées par les seniors pousse à utiliser en premier ces outils largement disponibles. D’autres dispositifs, dédiés exclusivement à l’exploration visuelle, sont aussi en cours de développement. Lire la suite

Intelligence artificielle et nouvelles technologies pour le diagnostic et le suivi des pathologies rétiniennes

L’environnement numérique se développe sans cesse et nous apporte chaque jour de nouvelles possibilités d’aide au diagnostic, ou de proposition thérapeutique. L’ergonomie s’est améliorée afin de permettre une délégation complète des acquisitions aux orthoptistes. Mise au point automatique, eye tracker et enfin analyses semi-automatiques autorisent le maniement des OCT ou rétinographes sans l’ophtalmologiste. Tout converge donc aujourd’hui vers le déploiement de la télémédecine et l’usage de l’intelligence artificielle (IA) en ophtalmologie. Lire la suite

Chirurgie de la rétine : les dernières techniques et celles à venir

Chaque année apporte son lot de nouveautés à la chirurgie de la rétine. La vitréolyse enzymatique va se développer avec l'arrivée de l'ocriplasmine qui vient d'obtenir son AMM européenne. Les progrès de l'instrumentation et l'évolution des vitrectomes nous permettent également d'élargir nos indications avec plus de sécurité et moins de morbidité. À plus long terme, les apports de l'imagerie haute définition et de la robotisation laissent entrevoir des perspectives fascinantes. Lire la suite

Implant de dexaméthasone dans le traitement des oedèmes maculaires secondaires aux occlusions de branches veineuses rétiniennes. Evolution à 16 mois.

Le traitement de l'oedème maculaire (OM) secondaire à une occlusion de branche de la veine centrale de la rétine (OBVR) a récemment été l'objet de nombreuses études montrant l'efficacité des traitements intravitréens (IVT) par implant de dexaméthasone (dex-implant) (Ozurdex®, Allergan) ou ranibizumab (Lucentis®, Novartis) en comparaison avec le grid laser qui est longtemps resté la référence. Cependant, la récupération visuelle et la diminution de l'épaisseur maculaire centrale se font souvent au prix d'injections répétées: 8,4 par an pour le ranibizumab, 2 pour le Dex-implant. Une étude rétrospective a été réalisée sur quatre patients suivis dans le service pour OM sur OBVR depuis plus de 12 mois (16 mois en moyenne) et ayant bénéficié de plus de quatre IVT de dex-implant (4,5 en moyenne) afin de déterminer leur l'efficacité et tolérance de ce traitement. Lire la suite

Analyse OCT-SD du pelage de limitante interne dans la chirurgie maculaire

Le pelage de limitante interne est un geste de plus en plus pratiqué en chirurgie maculaire. Il permet d'obtenir de meilleurs résultats anatomiques en terme de fermeture des trous maculaires, de récidive ou d'épaisseur maculaire moyenne dans les membranes épirétiniennes. Cependant, l'analyse en SD-OCT nous montre des effets collatéraux à type de dissociation ou oedème des fibres nerveuses rétiniennes, voire une déstructuration rétienne interne. De plus, les résultats fonctionnels ne montrent pas de bénéfice sur l'acuité visuelle finale. Des études comparatives (micropérimétrie, électrophysiologie) sont nécessaires pour préciser le bénéfice fonctionnel de ce geste chirurgical. Lire la suite

Kystes rétiniens persistants dans la DMLA : résistance au traitement ou erreur diagnostique ?

L’avènement des anti-VEGF pour la DMLA il y a cinq ans fut une révolution en termes de résultats anatomique et fonctionnel. Au-delà du régime fixe d’injections men- suelles, se sont imposés des protocoles « à la demande » (études PrONTO, CATT) ou flexibles (Inject and Extend), basés sur la persistance de fluide intrarétinien, avec une efficacité comparable. Pour le diagnostic et le suivi de la DMLA, la dernière génération d’OCT Spectral Domain (SD-OCT) avec « eyetracker » a permis une analyse microstructurale in vivo fiable. Dans ce contexte, il est important de distinguer l’œdème maculaire cystoïde exsudatif de cavités intrarétiniennes ne nécessitant pas d’anti-VEGF.  Lire la suite

Information auteur

Email : s.guigou@wanadoo.fr

Etablissement : Aixvision, Aix en Provence

Profession : Ophtalmologiste