Mickaël Sellam

Tous les articles de cet auteur

Fermeture de l’angle iridocornéen : mise au point et apport de l’échographie

L’angle iridocornéen est un élément évidemment clé dans l’analyse d’une hypertonie oculaire. La détermination de ses caractéristiques (degré d’ouverture, pigmentation, synéchies angulaires, insertion et forme de la racine irienne) est essentielle pour une bonne prise en charge du glaucome et de son évolution. En effet, les variantes anatomiques sont très nombreuses et les répercussions sur la pression intraoculaire en ­découlent directement. Dans cet article, nous nous limiterons uniquement au cas de fermeture primitive de l’angle. Lire la suite

Topographes et biomètres optiques

L’évolution des topographes cornéens de ces dernières années est principalement marquée par la prise en compte de l’analyse cornéenne totale et de la face postérieure de la cornée, avec toujours plus de précisions. Les biomètres optiques ne sont pas en reste non plus avec des mesures toujours plus rapides et précises avec comme grande nouveauté, l’arrivée de la technologie OCT comme méthode de mesure et des formules intégrées de dernière génération pour les appareils les plus récents. Voici un aperçu des topographes et des biomètres optiques actuellement disponibles en 2016. Lire la suite

Biométries difficiles

La biométrie est une étape clé dans la chirurgie de la cataracte. Elle permet de déterminer en préopératoire la puissance de l'implant intraoculaire pour obtenir l'amétropie souhaitée pour le patient. La précision de cette biométrie a beaucoup évolué lors de ces dernières années en même temps que les techniques opératoires. Depuis les travaux de Drexler en 1998, nous savons que la précision réfractive dépend de quatre paramètres indépendants : précision des mesures, précision des formules, précision de la technique chirurgicale et précision intrinsèque des implants. Les principales sources d'erreurs de la biométrie sont les erreurs de mesure de la kératométrie, de la profondeur de chambre antérieure et de la longueur axiale. Lire la suite

IOL Master : trucs et astuces

L'arrivée il y a quelques années des premiers appareils couplant, lors d'une même prise de mesure, kératométrie et longueur axiale a considérablement simplifié les méthodes de calcul d'implant. Néanmoins, la précision des biométries optiques ne doit pas reposer uniquement sur le caractère automatique des mesures car il existe des erreurs de mesures qu'il faut connaître. Cela nécessite donc une bonne compréhension du fonctionnement de l'appareil et, lorsque la tâche est déléguée, une bonne formation des orthoptistes. Nous aborderons ici les caractéristiques techniques et les différentes possibilités de mesures du IOL Master 500 (Carl Zeiss Meditec), correspondant à la deuxième version de l'appareil, sorti fin 2009. Lire la suite

Cataracte - Biométries difficiles

La biométrie est une étape clé dans la chirurgie de la cataracte. Elle permet de déterminer en préopératoire la puissance de l'implant intraoculaire pour obtenir l'amétropie souhaitée pour le patient. Sa précision a beaucoup évolué lors de ces dernières années en même temps que les techniques opératoires. Depuis les travaux de Drexler en 1998, nous savons que la précision réfractive dépend de quatre paramètres indépendants: précision des mesures, précision des formules, précision de la technique chirurgicale et précision intrinsèque des implants. Les principales sources d'erreurs de la biométrie sont les erreurs de mesure de la kératométrie, de la profondeur de chambre antérieure et de la longueur axiale. Lire la suite

OCT du segment antérieur du sujet sain

L'OCT permet l'examen du segment antérieur de façon non-contact et rapide. Cet article fait un tour d'horizon des différentes applications de l'OCT de segment antérieur et décrit la sémiologie en OCT chez le sujet sain. Lire la suite

Information auteur

Email : drsellam@hotmail.fr

Etablissement : Centre d’exploration de la vision, Rueil-Malmaison

Profession : Ophtalmologiste