Louisette Bloise

Tous les articles de cet auteur

Lentilles de contact avant et pendant la COVID-19

Qu’est ce qui change ? • Quelle que soit la période, les règles de bonne utilisation des lentilles de contact restent les mêmes. Les patients sont plus attentifs à toutes les consignes depuis la pandémie. • L’intérêt des lentilles de contact augmente à cause de la buée sur les lunettes avec le port du masque. Lire la suite

Bien choisir la solution d’entretien

Toute prescription de lentille souple, dès que le renouvellement est supérieur à un jour, doit être accompagnée de la prescription de la solution d’entretien la mieux adaptée au matériau de la lentille et à la surface oculaire du porteur. Une solution d’entretien mal ­utilisée ne sera pas efficace. Il faut non seulement connaître les produits mis à notre ­disposition mais aussi expliquer leur utilisation, l’entretien des étuis et le lavage des mains. Ces trois phases sont indissociables pour un port de lentilles de contact en toute sécurité. Lire la suite

ULTRA® pour Presbytes : une combinaison technologique gagnante

Les presbytes sont de plus en plus nombreux à attendre une bonne vision de loin, mais aussi de près et intermédiaire. Ils souhaitent également la garantie d’un confort y compris pour ceux qui passent plusieurs heures par jour devant un écran et dont les yeux sont plus sujets à l’assèchement. La réponse à cette double attente est apportée par la nouvelle lentille ULTRA® pour Presbytes de Bausch+Lomb, commercialisée depuis avril 2017.   Lire la suite

Quand la surface oculaire s’en mêle : chez un porteur de lentilles de contact, que faire ?

La surface oculaire et les lentilles de contact sont intimement liées puisque ces dernières sont intralacrymales, scindant le film lacrymal en deux, créant ainsi des modifications du film lacrymal de types biophysiques et biochimiques. Ces modifications sont liées aux matériaux et aux solutions ­d’entretien. Lire la suite

Nouvelles lentilles et kératocônes

Ces lentilles que l'on dit nouvelles pour corriger le kératocône ne le sont pas tant que ça. Comme le montre cet article, c'est grâce aux nouveaux matériaux et pour amé liorer la tolérance de certains porteurs qu'elles sont de nouveau d'actualité pour la correction de cette pathologie. Lire la suite

Quel produit pour quelles lentilles pour quels patients ?

Difficile de dissocier le triptyque lentilles-produits-patients pour obtenir un entretien efficace et bien toléré. Il est donc important de connaître la composition des produits d'entretien pour les adapter au mieux aux matériaux des lentilles et aux porteurs. Lire la suite

Les vidéotopographes au secours des adaptations des cornées irrégulières

Les lentilles de contact ont toujours été le traitement médical de choix des cornées complexes. Sur ces cornées irrégulières, les lentilles, bien entendu rigides, forment une surface antérieure régulière en gommant l'astigmatisme irrégulier par l'intermédiaire du ménisque de larme. Les topographies spéculaire et/ou d'élévation sont de nos jours des outils incontournables et indispensables en consultation. Elles permettent une analyse précise de la forme de la cornée au-delà des 3 mm centraux en la visualisant (cartes colorées) contrairement à la simple kératométrie. Le vidéotopographe permet un diagnostic précis, un suivi de l'évolution et aussi une adaptation plus rapide. Cependant, aucun modèle existant ne propose aujourd'hui la première lentille d'essai. Lire la suite

Cas cliniques

Cas n°1. Recours à l'orthokératologie Cas n°2. Adaptation d'une astigmate presbyte Cas n°3. Adaptation après anneaux suite à une ectasie post-lasik pour une myopie de -3,00 Lire la suite

Cas Clinique : Pathologie cornéenne et lentilles de contact Néovaisseaux chez un porteur de lentilles souples

Monsieur BAG., âgé de 50 ans, profession paramédicale, est équipé en lentilles souples hydrogel avec une solution multifonction pour une myopie forte. Sans contrôle médical depuis 2005, les lentilles sont renouvelées par l’opticien sans prescription. Il consulte pour un contrôle, vient avec ses lentilles sur les yeux et souhaite faire aussi une paire de lunettes. Comme souvent, il n’a pas de verres correcteurs de dépannage ce qui l’oblige à porter ses lentilles du lever au coucher donc plus de 12 heures par jour. Lire la suite

Information auteur

Email : lb.ophta@gmail.com

Etablissement : Saint-Laurent-du-Var

Profession : Ophtalmologiste