Serge Doan

Tous les articles de cet auteur

Rosacée oculo-cutanée

La rosacée est une pathologie cutanée et oculaire très fréquente, souvent considérée comme banale. C’est une grande pourvoyeuse d’irritation oculaire par dysfonctionnement meibomien (DGM). Elle se différencie d’un DGM banal par l’irritation, qui va entraîner des manifestations cliniques allant de la simple rougeur oculaire et palpébrale jusqu’aux redoutables formes inflammatoires cornéennes pouvant mettre en jeu le pronostic visuel. Lire la suite

Après une infection ou une inflammation de surface

Un patient qui se plaint d’irritation oculaire plusieurs semaines après une conjonctivite infectieuse ou allergique, alors que l’épisode aigu est guéri, reste une évolution troublante mais classique. Cette défaillance de la surface oculaire peut parfois s’expliquer uniquement par l’importance de l’épisode infectieux ou inflammatoire, mais il existe le plus souvent une fragilité sous-jacente. Lire la suite

Dysfonctionnements des glandes de Meibomius 1. Un panorama

Les dysfonctionnements des glandes de Meibomius (DGM) représentent une cause majeure de sécheresse par augmentation de l'évaporation lacrymale. Ils justifient un examen méthodique du bord libre palpébral qui est trop souvent négligé par l'ophtalmologiste, mais aussi du visage. Ce premier article d'une série consacrée aux DGM1 en présente l'épidémiologie, les mécanismes et les causes, puis les étapes du diagnostic et enfin le traitement. Lire la suite

Quel traitement pour quelle allergie oculaire ? Schémas simplifiés de prescription

Le traitement des allergies oculaires bénignes est facilité par des collyres antiallergiques efficaces. Les formes sévères que sont les kératoconjonctivites atopiques et les kératoconjonctivites vernales nécessitent l'usage de traitements plus agressifs. Les immunosuppresseurs topiques, voire généraux, permettent de limiter les effets iatrogènes des corticoïdes qui restent le plus souvent les seuls traitements efficaces des crises inflammatoires. L'allergologue est un allié précieux, car il détaille les méthodes d'éviction de l'allergène, gère l'allergie extraoculaire et prescrit la désensibilisation. Lire la suite

Les substituts lacrymaux : quand et quelle molécule pour quelle situation

Si la pharmacopée comporte autant de substituts lacrymaux, c'est bien qu'il n'y a pas qu'une seule réponse à proposer devant une sécheresse oculaire. Au-delà de l'apport hydrique,les traitements visent à réaliser une substitution plus ciblée de chaque couche du film lacrymal. Cet article présente les différentes cibles thérapeutiques. Il fait la synthèse des différents produits existants, leur nature et leurs propriétés. Lire la suite

Une nouvelle approche dans le diagnostic et le traitement de la sécheresse oculaire évaporative

La sécheresse oculaire évaporative est la conséquence la plus fréquente des dysfonctionnements meibomiens. C'st une pathologie très fréquente, en particulier chez le sujet au-delà de 60 ans, mais dont le diagnostic n'est pas toujours très facile. Aussi, ce symposium organisé par Tearscience sous la présidence du Pr Joseph Colin et avec la participation des Drs Serge Doan, Cati Ganem, Cédric Schweitzer et Raphael Amar, a-t-il proposé une nouvelle approche diagnostique des dysfonctionnements meibomiens par obstruction qui permet de mieux analyser la symptomatologie, évaluer la fonction des glandes de Meibomius et analyser la qualité du film lacrymal. Lire la suite

Les dysfonctionnements meibomiens, première cause de sècheresse oculaire

Le meibum est un composant primordial du film lacrymal puisqu'il en constitue la couche lipidique superficielle qui empêche l'évaporation de la couche aqueuse. Les dysfonctionnements des glandes de Meibomius (MGD) sont très fréquents et représentent la première cause de sécheresse oculaire tous mécanismes confondus. Ils se traduisent en pratique par une sécheresse évaporative avec instabilité lacrymale. Cet article aborde les divers éléments du mécanisme et du diagnostic de ces dysfonctionnements Lire la suite

Conjonctivites infectieuses

En l’absence d’un facteur favorisant, les conjonctivites infectieuses sont surtout représentées en France par les conjonctivites épidémiques à adénovirus. Les conjonctivites bactériennes surviennent sur des terrains particuliers. Il ne faut pas passer à côté de quelques pièges diagnostiques comme les chlamydioses ou le molluscum contagiosum Lire la suite

Les blépharites

Les blépharites correspondent à l’inflammation du bord libre palpébral. On distingue les blépharites antérieures, siégeant dans la région d’implantation des cils, et les blépharites postérieures, qui associent un dysfonctionnement des glandes de Meibomius à une inflammation. Les blépharites mixtes regroupent les deux précédentes. Elles sont une cause fréquente d’irritation, de sécheresse ou d’inflammation oculaire. Lire la suite

Information auteur

Email : serge.doan@noos.fr

Etablissement : Hôpital Bichat ; Fondation A. de Rothschild, Paris

Profession : Ophtalmologiste