Quand une correction simple devient un cas complexe

Monsieur A.A., pianiste de renom de 54 ans, a porté pendant plus de cinq ans des verres progressifs qui lui donnaient entière satisfaction. Sa correction ayant évolué, deux nouveaux équipements ont été prescrits et réalisés depuis, mais sans succès. Grâce à différents tests subjectifs, les origines de ces échecs ont été identifiées et une solution performante et confortable a pu être trouvée.

Anamorphose : déformation qui peut être perçue avec un verre torique.

Auteurs

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous