Nicolas Bonnin

Tous les articles de cet auteur

Syndrome de Rieger diagnostiqué chez une fillette de 4 ans

Une enfant de 2 ans est adressée par son pédiatre aux urgences ophtalmologiques pour une corectopie droite sans notion de traumatisme à l'interrogatoire. Il n'y a aucun antécédent personnel ou familial. Une photographie de l'enfant réalisée à l'âge de 1 an montre des pupilles rondes et symétriques et des iris de même couleur. Lire la suite

Une sclérite postérieure

Madame D, 31 ans, consulte aux urgences ophtalmologiques pour baisse d'acuité visuelle bilatérale profonde indolore, rapidement progressive, associée de douleurs rétro-orbitaires ; la symptomatologie évoluait depuis une semaine environ. La patiente présente comme seuls antécédents une maladie de Crohn non évolutive et un strabisme opéré dans l'enfance. L'interrogatoire précisera ultérieurement que la patiente avait stoppé de son propre chef son traitement par azathioprine le mois précédant l'apparition des symptômes. Lire la suite

Une toxocarose oculaire

Un homme de 60 ans est reçu en consultation pour baisse d'acuité visuelle droite, six ans après un épisode d'uvéite antérieure du même œil. Fermier de profession, il décrit une dégradation de l'acuité dans les précédents mois, retrouvée à 2,5/10 P10 le jour de la consultation, sans autre signe fonctionnel associé. Lire la suite

Utilisation des membranes amniotiques humaines en ophtalmologie

Les multiples propriétés de la membrane amniotique humaine (MAH) (promotion de la ré-épithélialisation, effets anti-angiogéniques, antibactériens ou anti-inflammatoires) trouvent leur utilisation dans de nombreuses indications en ophtalmologie. Il s'agit des ulcères cornéens trophiques résistant au traitement médical, dans certains cas de destruction de la surface oculaire ou de reconstruction conjonctivale, que cet article détaille en précisant les différentes techniques utilisées ainsi que les limites à l'utilisation des MAH. Lire la suite

Kératoconjonctivite limbique supérieure de Théodore

Monsieur G., 76 ans, consulte pour des douleurs ophtalmologiques droites chroniques, associées à une sensation de corps étranger intraoculaire, sans baisse d'acuité visuelle. Lire la suite

Syndrôme de dispersion pigmentaire

Monsieur S, 36 ans, sans antécédent, reçu en consultation pour baisse d'acuité visuelle de l'oeil droit et céphalées rétro-orbitaires intermittentes d'apparition récente. Lire la suite

Information auteur

Email : nicoasmo@yahoo.fr

Etablissement : CHU de Clermond-Ferrand

Profession : Ophtalmologiste

Biographie :

EA 7281 R2D2, laboratoire de biochimie médicale, faculté de médecine, université d’Auvergne, Clermont-Ferrand