Génétique de la DMLA : quoi de neuf ?

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays développés. Environ un million de personnes souffrent de cette maladie en France, dont 30 % des personnes de plus de 80 ans (ANAES de 2001). Deux formes cliniques principales caractérisent la maladie : la forme exsudative classiquement la plus sévère, et la forme atrophique, plus lentement évolutive. D'abord considérée comme une maladie simplement liée au vieillissement rétinien, des facteurs de risques environnementaux (notamment le tabac) puis génétiques ont été associés à la survenue de cette pathologie. La DMLA est donc une maladie multifactorielle complexe au cours de laquelle les facteurs génétiques occupent une place privilégiée.

Auteurs

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous