Frédéric Vayr

Tous les articles de cet auteur

Un cas de plaie de cornée avec asymétrie topographique en rapport avec une irrégularité cornéenne

L'irrégularité cornéenne, qu'elle soit primitive (kératocônes) ou comme ici secondaires par plaie cornéenne, est pourvoyeuse de doléances visuelles qualitatives, voire quantitatives. La topographie cornéenne est indispensable pour orienter l'adaptation en lentille rigide, seule capable de régulariser artificiellement le dioptre cornéen antérieur altéré et irrégulier. Lire la suite

Analyse des cornées iatrogènes et adaptations complexes

L'adaptation d'une lentille de contact sur une cornée iatrogène est celle devant être tentée sur une cornée opérée dont la déformation finale et consolidée de sa surface antérieure est la cause d'une dégradation visuelle quantitative (amétropie sphéro-cylindrique résiduelle) et/ou qualitative (taux élevé d'aberrations de haut degré induites – HOA) : ne pouvant pas (ou plus) bénéficier d'une chirurgie réparatrice dont la correction par des lunettes serait optiquement inefficace (HOA), fonctionnellement intolérable (forte anisométropie) ou « inacceptable » par le patient. De prévisibilité variable selon les cas, les adaptations sur cornées iatrogènes reposent techniquement sur l'appréciation la plus fine possible de la forme cornéenne antérieure devant être adaptée. Celle-ci sera au mieux précisée par une analyse méthodique et précise des résultats de la topographie cornéenne antérieure, ce qui ne veut pas forcément dire de celle...spéculaire. Lire la suite

Information auteur

Email : altopad@wanadoo.fr

Etablissement : Fondation ophtalmologique A. de Rothschild, Paris

Profession : Ophtalmologiste