Une DMLA (exsudative) peut en cacher une autre (atrophique)

La DMLA exsudative et la DMLA atrophique représentent les deux formes bien connues de la pathologie. Mais s'agit-il de formes bien distinctes ? Les publications concernant la DMLA avancée s'intéressent souvent de manière exclusive à l'une ou à l'autre forme et très peu de travaux ont analysé la présence concomitante rétinienne des deux formes de DMLA.Nous tenterons d'apporter un éclairage sur l'association de l'atrophie géographique à la DMLA néovasculaire lors du diagnostic initial de DMLA exsudative.

Auteurs

  • Anne Sikorav

    Ophtalmologiste

    Service universitaire d’ophtalmologie CHI, Créteil.

  • Oudy Semoun

    Ophtalmologiste

    Centre hospitalier intercommunal, Créteil

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous