Richard Luscan

Tous les articles de cet auteur

Équipement du myope presbyte par orthokératologie

L’équipement par orthokératologie du myope presbyte est rendu possible du fait de la multifocalité induite par la méthode. Dans le cas d’un patient qui présente un astigmatisme interne, quelques mises au point sont toutefois nécessaires, notamment chez le sujet plus âgé en raison de la croissance cristallinienne et la rigidification corticale ­progressive. Grâce aux appareils OCT de segment antérieur et d’UBM, il est désormais possible de revenir sur les mécanismes de l’accommodation. Lire la suite

Orthokératologie : extension possible d’indications

Il est désormais bien établi que l’orthokératologie permet le retour à une vision « naturelle » œil nu avec le respect de la physiologie lacrymale, y compris à l’âge de la presbytie. Les deux cas présentés ici ont pour but d’ouvrir les esprits sur un potentiel d’indications encore largement inexploité, avec toujours pour seule contrainte le port transitoire nocturne régulier. Lire la suite

Multifocalité

Nous savons que l’orthokératologie, avec ses principes d’action fondés sur le massage cornéal épithélial nocturne sélectif, est à même de corriger de façon stable et avec une totale innocuité la plupart des amétropies courantes, dans la limite de ses indications. L’examen des modifications cornéennes multifocales qu’elle induit permet de ­penser que sous certaines conditions, elle agit aussi sur la presbytie. Lire la suite

Orthokératologie, multifocalité et presbytie

La lentille d'orthokératologie crée une modulation topographique et pachymétrique épithéliale cornéenne induite et réinduite nuit après nuit par le massage palpébral. Suivant la position de son réservoir de larmes périphérique ou central, le résultat réfractif stabilisé sera respectivement correctif pour une myopie ou une hypermétropie. Celui- ci présente souvent un caractère multifocal susceptible d'être exploité sous certaines conditions pour une correction presbyte efficace, comme le présente cet article. Lire la suite

Freination de la myopie. Les moyens disponibles

Comme nous l'avons vu dans un article précédent, la progression de la myopie juvénile est liée à la faillite des processus présidant à l'établissement et au maintien de l'emmétropisation. Cette progression, au caractère quasi épidémique récent, met en cause des facteurs environnementaux mais aussi, nous l'avons vu, les corrections optiques traditionnelles. Nous passerons ici en revue nos possibilités de lutte contre ces facteurs pour obtenir une freination de la myopie. Lire la suite

Progression de la myopie : une faillite des processus d’emmétropisation ?

Cet article analyse les facteurs environnementaux influant sur la myopie juvénile et les réactions consécutives physiologiques de l'œil pouvant être mis en cause par les études dans cette progression. Un prochain article reviendra sur ces réactions puis exposera nos moyens pour les combattre et réaliser ainsi une freination de la myopie. Lire la suite

Orthokératologie : pour une correction plus naturelle ?

L'orthokératologie, pourtant introduite en France depuis une bonne dizaine d'années (2003),soulève encore pour certains quelques points d'inquiétude ou interrogations. Parmi ceux-ci,nous retiendrons ce qui relève de son mode d'action, de son innocuité à court, moyen et long terme, en particulier du fait du port nocturne des lentilles, de son efficacité réfractive, notamment sur les aberrations optiques,mais aussi de son potentiel sur l'évolutivité de la myopie. Nous aborderons ce dernier thème plus complexe dans un prochain article. Lire la suite

Information auteur

Email : r.luscan@wanadoo.fr

Etablissement : Garches

Profession : Ophtalmologiste