Perspectives thérapeuthiques dans la DMLA

Àl’heure actuelle, la prise en charge thérapeutique de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) exsudative repose presque entièrement sur l’administration intravitréenne d’anti-VEGF.

Le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor), sécrété par les cellules de l’épithélium pigmentaire, est un acteur majeur de la néovascularisation rétinienne. Il induit, en réponse à l’ischémie rétinienne, une prolifération de cellules endothéliales et une augmentation de la perméabilité vasculaire. Dès lors, la cascade de l’angiogenèse peut être bloquée en agissant directement sur la protéine du VEGF et c’est là le mode d’action des traitements actuels, à savoir le ranibizumab (Lucentis®), le bevacizumab (Avastin®, qui n’a pas l’AMM dans cette indication), et le pegaptanib de sodium (Macugen®).

De nombreux traitements sont en cours d’évaluation et devraient dans les années à venir enrichir notre panoplie thérapeutique. Certains de ces traitements agissent à différents niveaux de la cascade de l’angiogenèse, mais d’autres mécanismes d’action sont aussi explorés

Auteurs

  • Karim Atmani

    Ophtalmologiste

    Centre hospitalier intercommunal, Créteil

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous