Olivier Prisant

Tous les articles de cet auteur

Kératocône : vers une chirurgie de moins en moins invasive ?

Il y a encore quelques années, la prise en charge du kératocône consistait à adapter le patient en lentilles rigides avant de réaliser une greffe de cornée transfixiante, technique très invasive, lorsque celles-ci n’étaient plus tolérées. Les progrès réalisés au cours des dernières années permettent actuellement de traiter les patients plus tôt avec des techniques dites de « chirurgie conservatrice », offrant une meilleure réhabilitation visuelle. Cette chirurgie comprend les anneaux intracornéens, le cross-linking (CXL) et le laser Excimer topo- ou aberroguidé. Lire la suite

Prise en charge du kératocône par anneaux intracornéens

Les anneaux intracornéens (AIC) font désormais partie de l'arsenal thérapeutique pour la prise en charge du kératocône. Ils sont indiqués à un stade intermédiaire, suffisamment avancé pour que les lentilles de contact ne soient plus tolérées, mais sans que la déformation cornéenne soit trop prononcée. Ils permettent fréquemment d'améliorer la meilleure acuité corrigée en régularisant la surface cornéenne et de corriger partiellement l'amétropie sphéro-cylindrique. Ils permettent de réduire souvent considérablement l'astigmatisme cornéen. Lire la suite

Les investigations en cornéoplastie

Pour plus de clarté, l'exemple du kératocône a été retenu comme fil conducteur dans cet article. Des tableaux commentés présentent les différents examens d'investigation en cornéoplastie avant d'en montrer l'intérêt en simulant les conséquences dans le temps de l'évolution d'un kératocône sur le plan morphologique, biomécanique, visuel et fonctionnel. Enfin, un cas clinique d'une patiente opérée par anneaux intracornéens illustre cet article. Les investigations en cornéoplastie. Lire la suite

Information auteur

Email : oprisant@hotmail.com

Etablissement : Fondation ophtalmologique A. de Rothschild, Paris

Profession : Ophtalmologiste