Les nouveaux traitements chirurgicaux : qu'en penser et quand les utiliser ?

La trabéculectomie et la sclérectomie profonde non perforante, les deux techniques chirurgicales les plus courantes, présentent certains inconvénients : risque d'hypotonie et d'infection en cas de fuite d'humeur aqueuse ou remontée pressionnelle en cas de cicatrisation excessive des tissus conjonctivaux. C'est la raison pour laquelle ont été développées des chirurgies mini-invasives du glaucome ou indépendantes de la conjonctive, ou encoreun nouveau dispositif permettant la coagulation sélective du corps ciliaire par ultrasons. Cet article présente un panorama de ces nouvelles techniques.

Auteurs

  • Florent Aptel

    Ophtalmologiste

    Clinique Universitaire d'Ophtalmologie, Hôpital Michallon, CHU Grenoble Alpes. Laboratoire INSERM U1042 Hypoxie et Physiopathologie HP2. Facultés de Médecine et de Pharmacie - Université Grenoble Alpes Institut Jean Roget, Grenoble

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous