Le cholestérol et la DMLA

 

Après avoir étudié le lien entre régime alimentaire et DMLA (voir CDO 221), les chercheurs de l’Eye-Risk Consortium et de l’European Eye Epidemiology Consortium se sont intéressés à l’association entre les lipides en circulation dans le sang et la DMLA. Sur les plus de 32 000 personnes inclues dans leur étude, ils ont ainsi observé que le cholestérol HDL (lipoprotéine de haute densité) était associé à un risque plus élevé de DMLA précoce tandis que les triglycérides réduisent au contraire celui-ci.

 

Les taux plus élevés de HDL augmentent de la même manière les probabilités de développer de plus gros drusens, alors que celles-ci diminuent avec des taux élevés de triglycérides. Dans le détail, les chercheurs notent que les concentrations d’extralarges HDL présentent le lien le plus fort avec la DMLA précoce. « Comment ces lipides s’articulent-ils avec le développement de la DMLA ?, s’interrogent à présent les chercheurs. Savoir si ces lipides systémiques influencent le métabolisme des lipides dans la rétine ou s’ils reflètent simplement des caractéristiques pathologiques de la rétine est une question à laquelle il faut encore répondre. »

Colijn JM et al ; European Eye Epidemiology Consortium; EYE-RISK Consortium. Increased High-Density Lipoprotein Levels Associated with Age-Related Macular Degeneration: Evidence from the EYE-RISK and European Eye Epidemiology Consortia. Ophthalmology. 2019;126(3):393-406.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous