La 7ème journée du GEMO en bref

Au cours de la réunion du Groupe d’experts en micronutrition oculaire (Paris, 22 juin 2012), ces derniers ont montré qu’il existait des interactions entre l’alimentation et la génétique et ont rappelé le rôle de l’alimentation dans la prévention et la physiopathologie de la DMLA, par le biais notamment des acides gras oméga à longue chaîne (DHA), de la lutéine et de la zéaxanthine.

Leurs rôles sont multiples, complexes et intriqués. La connaissance de ces mécanismes pourrait permettre une meilleure connaissance de la maladie et la mise en place de stratégies préventives.

Auteurs

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous