Benoit Guignier

Tous les articles de cet auteur

Sècheresse oculaire : Quels conseils pratiques pour nos patients ?

La prise en charge du syndrome sec repose d'abord et avant tout sur une substitution lacrymale associée, lorque cela est possible, à un traitement étiologique spécifique. Cependant, les signes et symptômes de la kératoconjonctivite sèche peuvent également être soulagés par des mesures d'hygiène de vie simples ainsi que des thérapeutiques non médicamenteuses. Lire la suite

Imagerie multimodale de la myopie

Les causes de baisse d’acuité visuelle des myopes forts sont multiples, peuvent être associées, et de diagnostics difficiles. Le simple examen biomicroscopique ne permet pas, dans la majorité des cas, de confirmer l’origine de la déficience visuelle dans le contexte de myopie forte. Les techniques d’examens complémentaires, qui sont de plus en plus performantes, permettent de confirmer et de comprendre les mécanismes de ces affections. L’OCT est l’examen maître car il permet de découvrir un rétinoschisis, de repérer un néovaisseau, une exsudation, de faire le diagnostic de macula bombée… L’autofluorescence, l’angiographie à la fluorescéine (AGF) ou au vert d’indocyanine (ICG) viennent en deuxième intention pour préciser l’origine de la pathologie. Lire la suite

Information auteur

Email : benoit.guignier@hotmail.fr

Etablissement : Hôpitaux universitaires et université de Strasbourg, Nouvel hôpital civil, Strasbourg

Profession : Ophtalmologiste