49 milliards de déficit pour la Sécu en 2020

La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) a été promulguée le 14 décembre, avec au final un déficit hors norme de 49 milliards d’euros en 2020, soit près de 5 milliards de plus que prévu dans le projet de LFSS présenté fin septembre (voir CDO 240)… et environ 44 milliards de plus que prévu par la LFSS votée en 2019.

En cause bien sûr, la crise sanitaire, qui a engendré un relèvement de l’Ondam (objectif national des dépenses d’assurance maladie) 2020 à 218,9 milliards d’euros, un niveau sans précédent. Au sein de celui-ci, une provision de 1,5 milliard d’euros est destinée à l’achat des stocks de vaccins. La loi entérine également les financements nécessaires à la tenue des engagements du Ségur de la santé, telles les revalorisations de salaire, ainsi que ceux liés à la création de la cinquième branche de sécurité sociale consacrée à l’autonomie, ou encore au prolongement du congé paternité et du congé d’adoption. Enfin la LFSS instaure également la généralisation du tiers-payant intégral sur les équipements et soins du panier 100% Santé (reste à charge zéro pour l’optique, l’audiologie et le dentaire) en le rendant obligatoire pour les complémentaires santé à compter du 1er janvier 2022.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous