Le PLFSS s’adapte à la Covid et au Ségur de la santé

Fin septembre, le ministre de la santé, Olivier Véran, a présenté le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

Celui-ci entérine les mesures annoncées à l’issue du Ségur de la santé (8,8 Md € ajoutés à la trajectoire de l’Ondam pour 2020-2023 pour la revalorisation des salaires des personnels hospitaliers et des Ehpad ; 19 milliards d’euros d’investissement pour le plan de relance en faveur des établissements de santé et médico-sociaux...), créé la cinquième branche de la sécurité sociale pour le soutien à l’autonomie, valide l’allongement du congé paternité...

L’occasion également de faire le point sur l’année écoulée : en 2020 les dépenses liées à la crise sanitaire et à la mise en œuvre des premières mesures du Ségur de la santé ont conduit à un Ondam de 215,7 Md €, soit 10,1 Md € de plus que prévu. « La crise sanitaire a eu pour conséquence une forte dégradation du solde de la sécurité sociale : le déficit du régime général et du FSV devrait atteindre 44,4 Md € en 2020, prévoit en outre le ministère de l’économie. [...] À ce stade, les prévisions présentées dans le PLFSS font état d’un déficit persistant, qui pourrait encore dépasser 20 Md € à horizon 2024. »

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous