Zeiss inclut une protection totale contre les UV dans tous ses verres

Selon le verrier français Zeiss, 80% des verres ophtalmiques actuellement disponibles sur le marché n’offrent pas de protection totale contre les UV. En effet, la norme ISO 8980-3 restreint la limite des UV à 380 nm pour l’industrie des verres ophtalmiques alors que 40% de la radiation UV se trouvent dans les longueurs d’onde comprises entre 380 et 400 nm et que plus la longueur d’ondes est élevée, plus ils sont dangereux.

Les UV sont d’ailleurs l’une des principales causes de cataracte et de cancer de la peau sur les paupières. Dès lors, l’idée du verrier est simple : fixer un nouveau standard pour tous ses verres transparents du quotidien afin d’y inclure une protection complète contre les UV. Baptisée Zeiss UVProtect, celle-ci a nécessité la mise au point d’absorbeurs UV qui sont intégrés à la matière et qui permettent de filtrer jusqu’à 100% des UV jusqu’à 400 nm (99,7% sur l’indice 1.5, 100% sur les autres indices) sans ­altérer significativement la clarté des verres et donc la transmission de la lumière visible. Zeiss a par ailleurs reformulé ses antireflets pour réduire la réflexion des UV qui arrivent à l’arrière du verre. « Le verre garde un ­équilibre parfait entre protection et clarté sans compromis esthétique, puisque la teinte résiduelle du verre est imperceptible », annonce le verrier. Quant au prix, il représenterait selon Zeiss 50 € sur le coût d’un équipement.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous