Vers la fin des lunettes ?

 

Un chercheur de l’université de Leeds (Grande-Bretagne), Devesh Mistry, travaille au développement d’un implant susceptible de corriger la myopie.

Fabriqué en cristaux liquides,  le même matériau que les smartphones ou les écrans de téléviseur, ce matériau présente l’intérêt d’avoir une structure organisée comme les cristaux, mais pouvant passer à l’état liquide et ainsi répondre à des stimuli.

 

Cet implant pourrait s’adapter automatiquement en fonction de la contraction des muscles oculo-moteurs.

Ils pourraient être également utilisés dans la chirurgie de la cataracte.

Ses recherches s’appuient sur des travaux menés par l’université de Manchester en association avec UltraVision CPL, une société britannique spécialisée dans les lentilles de contact, qui ont mené à la réalisation d’un prototype de lentille en cristaux liquides dont le focus est commandé électriquement (photo).

Un prototype pourrait être mise au point en 2018, avec une commercialisation possible dans huit à dix ans.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous