Vers des autotests à domicile pour les patients glaucomateux ?

Le suivi à domicile par des patients glaucomateux de leur champ visuel est possible, d’après une petite étude anglaise. Dans cette étude pilote réalisée sur 20 patients de 71 ans en moyenne, présentant un glaucome, la précision et d’adhésion à un prototype d’autotest a été évaluée pendant 6 mois. Durant ce semestre, les patients réalisaient chaque mois un test de leur champ visuel, sur chaque œil, grâce à un test sur tablette appelé Eyecatcher. Ils subissaient aussi une évaluation clinique au début et à la fin des tests à domicile.

L’autotest correspondait à celui réalisé en clinique : les patients regardaient une croix au centre de l’écran, et appuyaient sur un bouton quand ils détectaient un flash lumineux (lequel pouvait apparaître à plusieurs endroits de l’écran et être d’intensité variable). La tablette était équipée d’une caméra frontale et associée à une intelligence artificielle, ce qui permettait de réaliser une reconnaissance faciale des patients et de vérifier qu’ils effectuaient correctement le test (lequel durait en moyenne 4,5 minutes par œil). 98% des tests ont été réalisés avec succès (un des 20 patients a arrêté au bout de 4 mois), et les résultats étaient en accord avec les évaluations cliniques (9% en déviaient de plus de 3dB). La luminosité ambiante n’avait pas d’incidence sur les résultats. Les données obtenues à domicile, combinées aux données cliniques, permettaient aussi de réduire les erreurs de mesure (c’est-à-dire la variabilité entre deux mesures). Les auteurs considèrent ces résultats comme particulièrement encourageants, d’autant plus que le prototype était très rudimentaire. Ils indiquent qu’il faut maintenant vérifier si ces autotests à domicile sont adaptés pour un suivi à plus long terme, s’ils peuvent détecter une progression rapide du glaucome. Le rapport coût/efficacité demeure à évaluer.

Glaucoma home-monitoring using a tablet-based visual field test (Eyecatcher): An assessment of accuracy and adherence over six months. Jones PR, et al. American Journal of Ophthalmology, August 31, 2020.