Une rétine artificielle haute performance

L’idée de réussir à créer artificiellement un œil aussi performant que celui de l’humain fait rêver depuis des décennies, que ce soit dans le champ de la robotique ou dans celui de l’ophtalmologie.

Des chercheurs de l’université de Hong-Kong viennent de s’approcher un peu plus du but : ils ont réussi à construire une rétine artificielle hemi-sphérique en 3D à l’aide d’un ensemble de capteurs de lumière en nanofils, qui imitent les photorécepteurs humains. Ils ont connecté ceux-ci à un paquet de fils en métal liquide jouant le rôle de nerfs et ont réussi à afficher sur un écran le signal lumineux perçu par la rétine. Les scientifiques imaginent que dans le futur, la rétine artificielle puisse être directement connectée aux nerfs du patients. « Comme la densité des nanofils est supérieure à celle des photorécepteurs, la rétine artificielle pourrait percevoir plus de signaux lumineux et potentiellement atteindre une meilleure résolution d’image que la rétine humaine, estiment les chercheurs. Avec différents matériaux utilisés pour améliorer la sensibilité des capteurs et leur spectre, l’œil artificiel pourrait également fournir d’autres fonctions, comme la vision de nuit. » Le rêve se poursuit... http://www.ust.hk/news/research-and-innovation/ hkust-scientists-develop-worlds-first-spherical-artificial-eye-3d Gu L, Poddar S, Lin Y et al. A biomimetic eye with a hemispherical perovskite nanowire array retina. Nature 581