Un traitement de la kératite neurotrophique à l’étude

 

Le comité des médicaments orphelin de l'Agence européenne du médicament (EMA) a désigné le facteur de croissance du nerf humain recombinant (rhNGF) comme étant un médicament orphelin pour le traitement de la kératite neurotrophique, une pathologie rare, dépourvue de traitement efficace jusqu’à ce jour et qui affecte moins de 5 personnes sur 10 000.

 

Cette molécule biotechnologique expérimentale a été développée par le laboratoire italien Dompé sur la base des recherches effectuées par la lauréate du Prix Nobel Rita Levi Montalcini.

Le mécanisme d'action du rhNGF vise à restaurer l'innervation dans la zone cornéenne qui a pu être endommagée pour diverses raisons (chirurgie, infections herpétiques, traumatismes, brûlures, etc.) pouvant aboutir à une kératite neurotrophique. L'objectif du traitement est de restaurer l'intégrité de la cornée et, par conséquent, de recouvrer la fonction visuelle.

Une étude clinique muticentrique de phase I/II, l’essai REPARO, destiné à tester l'efficacité et l'innocuité du rhNGF dans une solution de gouttes oculaires. a été réalisée dans 39 centres de neuf pays européens et a recruté des patients adultes atteints de kératite neurotrophique unilatérale accompagnée de lésions cornéennes de stade 2 (défaut épithélial permanent) ou de stade 3 (ulcère cornéen) qui n'ont pas répondu aux traitements médicaux actuellement disponibles.

Les résultats devraient être publiés dans les prochains mois.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous