Un régime dérogatoire spécial pour le bévacizumab

Dans l’avant-projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), présenté le 10 octobre en Conseil des ministres, une disposition prévoit la possibilité d’accorder une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) à une spécialité même lorsque le laboratoire ne demande pas d’autorisation de mise sur le marché pour l’indication concernée, ce qui est le cas de Roche pour le bévacizumab.

L’initiative de la RTU reviendra à l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM).

Le PLFSS stipule qu’il sera possible, dans des situations exceptionnelles, de mettre en œuvre une RTU même s’il existe une alternative thérapeutique, e qui, encore une fois, est le cas du bévacizumab.

« Cette mesure représente un gisement d’économies particulièrement important tout en répondant à la demande des prescripteurs » précise le ministère.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous