Un manque de suivi ophtalmique chez les jeunes diabétiques

Aux Etats-Unis, l’Académie d’ophtalmologie recomman­de qu’un suivi ophtalmologique soit mis en place cinq ans après un diagnostic de diabète de type 1 chez les jeunes de moins de 21 ans, tandis que l’association amé­ricaine du diabète de­man­de une prise en charge ophtalmologique dès le diagnostic pour un diabète de type 2. Pour savoir si ces instructions étaient effectivement respectées, des chercheurs du Michigan ont mené une étude longitudinale rétrospective sur une cohorte de 12 686 jeunes patients bénéficiant d’une assurance santé.

Il s’avère que six ans après le diagnostic initial, seuls 64,9% des patients atteints de diabète de type 1 et 42,2% de ceux touchés par un diabète de type 2 ont passé un examen ophtalmologique permettant de détecter une rétinopathie diabétique. Les jeunes Noirs ou d’origine latine sont moins souvent dépistés que les jeunes Blancs tandis que la ­pro­babilité de bénéficier d’un suivi ophtalmologique est plus élevée si le revenu net du foyer est supérieur à 500  000 $ par an par rapport à un revenu inférieur à 25 000 $, alors que tous les patients inclus sont assurés.

Wang SY, Andrews CA, Gardner TW, Wood M, Singer K, Stein JD. Ophthal­mic screening patterns among youths with diabetes enrolled in a large US managed care network. JAMA Ophthalmol. Published online March 23, 2017. doi:10.1001/jamaophthalmol.2017.0089.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous