Un implant intraoculaire ajustable pour le traitement de la cataracte

L’opération de la cataracte, bien qu’étant la chirurgie la plus pratiquée au monde, ne permet pas toujours d’obtenir des résultats optimaux (apparition de halo ou éblouissement empêchant de conduire la nuit par exemple) mais l’explantation totale de l’implant intraoculaire n’est pas anodine.

Ces raisons ont incité la société française InfiniteVision ­Optics à mettre au point un implant, nommé PreciSight® et composé de deux optiques : une lentille de base permanente servant de station d’accueil et une lentille frontale échangeable située à l’extérieur du sac capsulaire. Cette dernière est insérée sur la lentille de base et peut être remplacée à tout moment, si le patient ne la supporte pas ou estime que sa vue n’est pas optimale. « Le remplacement de la lentille frontale se fait en toute sécurité, quelques mois ou années après la première intervention, lors d’une opération chirurgicale peu invasive », annonce InfiniteVision Optics. La faisabilité du système de lentilles d’amarrage d’InfiniteVision Optics a été prouvée dans le cadre d’étude clinique sur plus de 100 patients ­atteints de cataracte. PreciSight a obtenu le marquage CE en 2017 et l’implantation des premières lentilles a eu lieu en ­Allemagne en juillet 2018. Une campagne de crowdfunding via la plateforme WiSEED ainsi qu’un financement de la BPI (Banque publique d’investissement française) devrait permettre à InfiniteVision Optics de réunir entre 800 000 et 1,3 million d’euros et de pouvoir ainsi assurer la commercialisation et la distribution de son produit en France.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous