Un glaucome en appelle un autre

L’étude collaborative sur le traitement initial du glaucome (Collaborative Initial Glaucoma Treatment Study - CIGTS) a suivi 607 patients récemment diagnostiqués pour un glaucome à angle ouvert dans un ou deux yeux. Or en analysant les données de cette étude, des chercheurs américains ont remarqué que lorsque l’un des yeux est atteint, la probabilité que le second le soit aussi est de 57% au départ… et 68% sept ans plus tard. Les patients âgés ou souffrant d’hypertension ou avec une pression intra-oculaire élevé ou encore un rapport cup-to-disc élevé ont en outre encore plus de risque de nécessiter un traitement pour leur deuxième œil.

Par ailleurs, chez les patients traités pour un glaucome bilatéral, les évolutions de la perte de champ visuel et de la pression intra-oculaire sont fortement liées entre les deux yeux : les patients chez qui la maladie progresse vite dans le premier œil ont des risques que ce soit également le cas dans le second. « Ces résultats suggèrent que la plupart des patients avec un glaucome unilatéral développeront un glaucome bilatéral et doivent donc être suivis de près, particulièrement si la progression de la maladie est rapide dans le premier œil diagnostiqué », concluent les chercheurs.

Niziol LM, Gillespie BW, Musch DC. Association of Fellow Eye With Study Eye Disease Trajectories and Need for Fellow Eye Treatment in Collaborative Initial Glaucoma Treatment Study (CIGTS) Participants. JAMA Ophthalmol. Published online August 09, 2018.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous