Trois protocoles de coopération en ophtalmologie en bonne voie

Ils devraient être validés en mars et concernent :

• les 6-15 ans, pour le renouvellement de prescription de lunettes. Il prévoit que ces enfants soient vus par un orthoptiste (sous certaines conditions : enfants connus de la structure, sans problème visuel identifié, avec 10/10e…) avec détermination de l’acuité visuelle. Charge ensuite à l’ophtalmologiste de regarder le dossier et de valider ou pas la prescription de verres. Un rendez-vous de contrôle est alors fixé avec l’ophtalmologiste ;

• les 16-50 ans pour le renouvellement de prescription de lunettes ;

• le dépistage de la rétinopathie chez les personnes diabétiques : les photos sont réalisées par l’orthoptiste ou l’infirmière ; les données sont interprétées par le médecin, qui pose le diagnostic.

J.-B. Rottier estime que 10 millions d’actes devraient pouvoir être transférés dans les 10 ans.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous