Télémédecine : de la confiance mais peu de pratique

Seulement 6% des patients et 13% des médecins ont déjà expérimenté la téléconsultation. C’est là le paradoxe soulevé par les résultats d’un sondage Odoxa* puisque dans le même temps, les notions de télémédecine (TLM), téléconsultation (TLC), télé-expertise et télésurveillance médicale sont largement connues des soignants (84% les connaissent toutes) et des Français (8 sur 10 connaissent la TLM et la TLC), un soignant sur deux souhaiterait y avoir recours (et 4 Français sur 10), 70% en ont une bonne opinion (et 60% des Français).

Parmi ceux qui l’ont expérimentée, elle est largement satisfaisante (86% de soignants et 71% de patients satisfaits). Les professionnels de santé concernés pointent cependant des problèmes techniques liés au son (25%), à l’image (33%) et à la connexion (33%). Ceux qui n’ont pas encore utilisé la TLC évoquent en premier lieu le fait de ne pas disposer des outils nécessaires. Le sondage pointe aussi le rôle du médecin dans l’acceptation de la TLC : 62% des Français suivraient son avis s’il le lui proposait. La crainte de la déshumanisation pourrait cependant les inciter à refuser. * mené pour l’Agence du numérique en santé entre le 13 et le 28 novembre 2019 sur 3012 personnes et 522 professionnels de santé dont 254 médecins.