Santé mentale des étudiants en médecine : des chiffres de plus en plus inquiétants

Menée par des organisations étudiantes (Anemf, Isnar-IMG et Isni) entre mai et juin 2021, une enquête portant sur la santé mentale des étudiants en médecine a été présentée lors d’un colloque à l’Assemblée nationale le 27 octobre.

Elle met à jour celle de 2017, et montre l’aggravation des chiffres et le manque de solutions. Parmi les 11 754 répondants (étudiants et internes), 75% montrent des symptômes de stress pathologique et 39% des symptômes de dépression sur les 7 jours précédant le questionnaire (contre 66,2% et 27,2% en 2017). Les facteurs de risque mis en évidence sont les suivants : difficultés financières, temps de travail excessif, exposition aux violences (psychologiques, physiques ou sexuelles).

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous