Revenus 2018 : hausse de 2,4% pour les ophtalmo

Selon les données de l’Unasa (Union nationale des associations agréées) publiées par Le Quotidien du Médecin et établies à partir des déclarations d’impôts des praticiens libéraux (dont 1 014 ophtalmologistes), les revenus sont en baisse pour les généralistes (de 0,9%) mais en hausse pour les spécialistes, quoique de façon inégale.

Concernant plus particulièrement les ophtalmologistes, les revenus avant impôts sont en hausse de 2,4% en 2018 (par rapport à 2017), pour atteindre 150 990 euros annuels, ce qui les hisse à la deuxième place du classement, derrière les anesthésistes réanimateurs et devant les chirurgiens généraux. Béchir Chebba, président de l’Unasa, indique aussi au Quotidien du médecin que, depuis 2004, « l’ophtalmologue a vu son chiffre d’affaires progresser de 55% et son résultat de 37% ». Nous indiquions récemment dans nos pages (cf CDO 228) les revenus 2017 selon la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf) : ces derniers (qui concernent l’ensemble de la profession) sont traditionnellement légèrement supérieurs à ceux des bénéfices non commerciaux (BNC) issus de l’Unasa.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous