Remonter les paupières éviterait les maux de tête

Les paupières tombantes peuvent modifier le champ visuel supérieur et entraîner une contraction des muscles occipitaux-frontaux, ce qui peut causer des céphalées de tension, d’après le Dr Simsek, de l’université de médecine d’Istanbul. Supprimer les premières pourrait donc faire disparaître les secondes. Pour tester sa théorie, le chercheur a étudié 152 patients dont 108 ont subi une blépharoplastie (groupe 1) et 44 un traitement de la ptose par raccourcissement du ­muscle releveur ou suspension de la paupière aux muscles frontaux (groupe 2).

Tous ont complété, avant et au moins 3 mois après leur opération, un test d’impact fonctionnel des céphalées (Headache Impact Test-6 ; HIT), dont les scores peuvent aller de 36 à 78. Avant l’opération, environ un tiers des patients du premier groupe et deux tiers des patients du second souffraient de céphalées de tension, avec des scores respectifs moyens de 55,9 et 60. Or après la chirurgie, ces scores sont passés à 46,4 pour le premier groupe et 42,3 pour le second. Au sein de celui-ci, l’amélioration la plus significative a eu lieu pour les patients ayant subi un raccourcissement du muscle releveur : leur score au test HIT-6 a diminué de 30 points.

Bahceci Simsek I. Association of upper eyelid ptosis repair and blepharoplasty with headache-related quality of life. JAMA Facial Plast Surg. Published online March 02, 2017. doi:10.1001/jamafacial.2016.2120.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous