Réforme du système de santé : l'Ordre des médecins dévoile son Livre blanc

 

De la grande consultation déprimante aux propositions optimistes... Suite aux résultats d'une enquête d'ampleur (35 000 praticiens interrogés) qui avait montré le profond malaise des médecins, le conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a présenté fin janvier les dix propositions de son Livre blanc. Un programme « politique » qui en a surpris beaucoup et qui fait la part belle à un système de santé plus régionalisé.

 

Pour sortir du millefeuille administratif actuel et rationaliser profondément l'organisation territoriale des soins, l’Ordre veut définir un territoire d’action santé unique : le « bassin de proximité santé » (BPS). Si un jour la mesure est retenue par un gouvernement, il s'agira de la plus petite entité géographique. Le Cnom veut qu'elle dispose de la capacité d’autonomie de prise en charge ambulatoire de sa population, « incluant soins, prévention, dépistage, éducation sanitaire, médico-social, prévention au travail et en milieu scolaire », rajoute-t-il. Les médecins isolés en cabinet comme les structures hospitalières devront en faire partie « sur la base du volontariat », précise-t-il.

Cette régionalisation de la santé, le Cnom la veut aussi pour les études médicales. C'est ainsi qu'il veut réformer le numerus clausus en fonction des besoins locaux par spécialité, des capacités de formation des établissements universitaires et des possibilités d’organisation de stages durant la scolarité sur les territoires.

Enfin, l'Ordre fait des propositions plus consensuelles mais un peu éloignées de son champ de compétences habituel, en demandant une réévaluation des rémunérations des médecins, à l’hôpital comme en ville.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous