Protéine FHR-4 et DMLA

Une étude britannique souligne le rôle sans doute crucial joué par la protéine FHR-4 dans la DMLA.

Les taux de FHR-4 chez les personnes atteintes (de DMLA sèche ou exsudative) sont plus élevés que chez les patients témoins : dans les deux cohortes étudiées, ils sont de 6,6 et 7,2 µg /ml chez les premiers en moyenne et de 5,5 et 6 µg/ml chez les seconds. Les variations de ces taux seraient liées à des variantes génétiques du chromosome 1, or celles-ci ont justement déjà été identifiées comme jouant un rôle dans la maladie.

Cipriani V, Lorés-Motta L, He F et al. Increased circulating levels of Factor H-Related Protein 4 are strongly associated with age-related macular degeneration. Nat Commun. 2020;11(1):778.