Protection maternité : les députés restent sur leur position en 2e lecture

Dans le cadre du projet de loi sur le financement de Sécurité sociale (PLFSS) 2017, les députés ont ­rejeté l’amendement, ­visant à étendre la protection maternité à toutes les femmes médecins, quel que soit leur secteur d’exercice. Une discrimination dénoncée par ­l’association Femme, ­médecin libéral (FML) et la Confédération des ­syndicats médicaux français (CSMF).

« Le comble étant que les médecins de secteur II payent intégralement leur protection maternité, sans aucune aide de l’Assurance-­maladie alors que les médecins de secteur 1 sont subventionnés, en contrepartie du blocage de leurs honoraires », ­rappelle l’association FML. Les sénateurs ont été plus à l’écoute. En première lecture, la Haute assemblée a profondément remanié le PLFSS et a notamment déposé un amendement à l’article 43. Les sénateurs ont ­proposé d’étendre à toutes les femmes médecins, y compris en secteur 2, la protection maternité, un dispositif gouvernemental qui propose de verser 3 218 euros par mois pendant trois mois aux professionnels en congé maternité et ­installés en zone sous-dense, dès lors qu’ils ­respectent les tarifs ­opposables ou maîtrisés. En seconde lecture, les députés ont rejeté cet amendement.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous