La moitié des problèmes de vue dans le monde occidental pourrait être évitée

C’est une étude menée par le Vision Loss Expert Group, rassemblant des ophtalmologistes et des optométristes à travers le monde, qui l’affirme : la moitié des problèmes de vue en Occident pourrait être évitée. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont passé en revue 46 études portant sur 22 pays d’Occident sur les 25 dernières années.

Ils ont ainsi pu estimer la prévalence de divers problèmes de vue, ­allant de la cécité aux ­troubles de la vue légers à sévères, pour les années 1990, 2010, 2015 et 2020. Il s’est avéré qu’en 2015, 6,72% des personnes de 50 ans et plus dans la ­super-région étudiée souffraient de cécité ou étaient mal voyants. Au total, les 22 pays hébergeaient 11,5%, 14,7% et 16,2% de la population mondiale atteinte ­respectivement de cécité, de troubles de la vue modérés à sévères et de troubles légers. D’ici à 2020, ces pourcentages devraient légèrement baisser (10,8%, 13,9%, 15,5%) mais, croissance démographique obli­ge, le nombre de personnes n’atteignant pas 6/12 avec le meilleur œil devrait passer de 66,6 millions en 2015 à 69 millions en 2020. Quant à l’origine de ces troubles, les chercheurs notent que la cataracte est la première cause de cécité (21,9%), suivie par la DMLA (16,3%) et le glaucome (13,5%). Mais les auteurs soulignent surtout que la raison principale des troubles de la vision modérés à sévères sont… les ­erreurs de réfraction non corrigées, pour lesquels un traitement simple, le port de lunettes, existe pourtant ! En Europe de l’Ouest, elles sont ainsi responsables de 49,6% des troubles de la vue, suivies par la cataracte (15,5%). Les cher­cheurs concluent donc : « Bien que le traitement de la cataracte et de la DMLA reste une priorité, dépasser les barrières permettant la correction des erreurs réfractives per­met- ­trait d’alléger de moitié environ le fardeau des troubles de la vision modérés à sévères. »

Bourne RRA, Jonas JB, Bron AM on behalf of the Vision Loss Expert Group of the Global Burden of Disease Study, et al. Prevalence and causes of vision loss in high-income countries and in Eastern and Central Europe in 2015: magnitude, ­temporal trends and projections. British Journal of Ophthalmology 2018;102(5):575-85.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous