Pré-éclampsie : des risques majorés de troubles rétiniens

D’après une étude de cohorte longitudinale portant sur plus d’un million de femmes ayant accouché au Québec entre 1989 et 2013, les femmes ayant souffert de pré-éclampsie montrent une incidence plus élevée d’hospitalisation pour détachement de la rétine (52,9 pour 10 000), rétinopathie (60,5 pour 10 000) et autres troubles de la rétine.

Plus la pré-éclampsie survient tôt pendant la grossesse et plus elle est sévère, plus le risque est élevé. Les maladies métaboliques telles que le diabète et l’hypertension n’expliquent pas totalement cette sur-association. Une surveillance particulière de ces femmes devrait donc être mise en place.

Preeclampsia and Long-term Risk of Maternal Retinal Disorders Obstetrics & Gynecology: January 2017, Volume 129, Issue 1 : 42–49.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous